Partagez | 
 

 [Validé] Hayate Matsuda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: [Validé] Hayate Matsuda   Lun 25 Avr - 16:07


¤ Identité de votre Personnage ¤

  • Nom : Matsuda
  • Prénom : Hayate
  • Type : Shinobi
  • Âge : 24 ans
  • Nindô : Vis pour tes rêves et ils se réaliseront !
  • Village souhaité : Konoha
  • Avez-vous lu les Règles ? Bien lu !


¤ Techniques ¤

  • Affinité(s) : Katon | Suiton
  • Techniques :
      - Katon, Gokakyuu no Jutsu
      - Katon, Karyuu Endan
      - Suiton, Suiryuudan no Jutsu
      - Suiton, Kirigakure no Jutsu
      - Katon, Haisekishô


¤ Descriptions ¤


Physique : C’est sous la plus intense des lumières que la crinière flamboyante du jeune garçon s’illumine et s’enflamme, réveillant sa vraie beauté. Cette chevelure à la teinte safrane et à la souplesse incomparable qui caresse avec légèreté sa nuque, ne s’étend pas au-delà de ses épaules. Cette superbe toison rousse qui se sépare en deux parties asymétriques au niveau de son œil gauche et masquant avec raffinement le droit ne fait que renforcer le regard intense et profond du jeune homme. Ses deux turquoises qui brillent dans la nuit telle des joyaux semblent capables d’envouter et d’égarer sans peine tout homme se laissant distraire par ces pupilles aussi froides est enivrantes que le plus bleu des océans. Son regard d’un calme implacable faisant parfois penser au plus pur des cieux ne peut que vous inviter à admirer le reste de son visage si parfaitement équilibré. Cette frimousse aux traits légers ne pourrait se passer de ce nez effilé qui, placé en sont centre lui offre une perspective et un équilibre parfait. Ce museau rappelant les griffes aiguisées d’un fauve, ne fais que mettre en avant l’incroyable finesse de la bouche du jeune garçon. Ses lèvres simples et harmonieuses s’emboitent avec perfection et complètent sans excès le délicat engrenage facial qui compose le visage du jeune garçon. On pourrait encore vous parler de ses oreilles quelconques que vous ne pourrez malheureusement pas apercevoir sous sa chevelure chatoyante, mais votre imagination fertile pourra surement sans aucun souci imaginer ces deux pavillons cartilagineux qui orne de parte et d’autre ce visage raffiné.

Ce visage bien qu’envouter ne représente que la fasse visible de l’iceberg, car sous cette frimousse aux traits angéliques on peut y trouver un corps à son diapason. Du haut de son mettre quatre-vingt-cinq et de ses septante-cinq kilos (75), ce jeune homme à tout pour plaire. Son corps parfaitement entretenu marque le métabolisme d’Hayate comme seule preuve de l’entrainement régulier et intense que lui imposa son oncle tout au long ses années de voyage. Ses muscles, bien que fermes et soigneusement destinées ne tombent pas dans l’excès du surhomme gavé de barbituriques. Choisissant de laisser aux autres le soin de se concocter une silhouette de catcheur, Hayate s’est concentré sur la souplesse et l’efficacité de ses membres. Ce corps qui semble avoir été travaillé par les mains d’un artisan n’est pas le fruit du hasard. Le jeune garçon étant destiné à reprendre les rênes du clan Matsuda, son oncle le prépara à devenir un homme bien plus résistant que la moyenne. L’entrainement qu’il subit fit d’un enfant innocent un homme prêt à supporter les affres et les supplices de la guerre.

Cet ensemble homogène qui n’est que la représentation abstraite d’Hayate pourrait être complété par son style vestimentaire qui est bien entendu tout à fait banal pour un ninja de Konoha. Se contentant de l’uniforme règlementaire du ninja, Hayate pourrait presque être méconnaissable parmi les autres ninjas du village sans ses cheveux orangés. Bien qu’ayant quelque peux personnaliser son uniforme pour se sentir à son aise, rien ne pourra réellement le démarquer aux premiers abords.



Psychologique : Membre du clan Matsuda et futur représentant de ce dernier, Hayate hérita tout naturellement de la volonté du clan. Près à mettre sa vie au service de son village comme l’on fait ses ancêtres avant lui, Hayate aspire à redorer le blason de son clan. Homme déterminé, il ne reculera devant rien pour atteindre son butée et ferra tout ce qui est en son pouvoir pour mériter l’honorable devoir que lui confièrent les siens.

Ayant grandi sur la route, il possède la faculté de s’adapter sans mal à toutes les situations et possède une très grande ouverture d’esprit. Curieux par nature, Hayate profite de chaque instant pour enrichir ses connaissances et élargir ces horizons. Altruiste et intègre, il s’investira toujours sans aucune retenue dans les taches qu’il désire accomplir. Homme de parole, Hayate ne manquera jamais à son devoir et tiendra quoiqu’il arrive chaque une de ses promesses. Cette volonté de ne jamais faillir à sa parole, fait de lui quelqu’un d’apprécier par son entourage et représente sans aucun doute sa plus grande fierté. Bien qu’ayant été formé pour l’action, Hayate n’en reste pas moins une personne qui affronte une situation d'abord avec sa tête et puis ses bras. Jeune homme calme et réfléchi, la pensée reste quelque chose d’essentiel à ses yeux. Analysé, comprendre et anticiper restent les maitres mots de sa conduite avant l’action. De par toutes ces caractéristiques, on pourrait voir Hayate comme étant une forte personnalité ce qui n’est pas tout à fait faux. Mais malgré son fort caractère, le jeune garçon garde tout de même une pare de mystère. Gardant ses sentiments pour lui et n’évoquant que très rarement ses pensées, il n’est jamais évident de savoir ce qui se trame dans la tête du jeune garçon. Née avec un esprit d’initiative incontestable, Hayate possède naturellement des aptitudes de leader. Pensant avant tout au bien-être du group plutôt qu’au sien, le jeune garçon aime plus que tout travailler en équipe et échanger ses connaissances avec les autres.

Mais comme tous les êtres humains, Hayate n’est pas parfait et possède ses propres défauts. Têtu comme une mule et doté d’un fort tempérament, il ne sera pas évident de le faire changer d’avis. Habité par la passion, il arrivera également qu’Hayate perde son sang froid et son calme pour défendre une cause en laquelle il croie. À ce moment la le jeune homme ne réfléchis plus et tel un ouragan il emportera tout sur son passage.


¤ Histoire ¤

    Prologue :

    Tout commença dans les cris, dans la douleur et le sang. Cette histoire, ni plus importante ni plus douloureuse qu’une autre et qui même finit par disparaitre dans la conscience collective n’est autre que celle du clan Matsuda. C’est avec la disparition de ce clan durant la dernière Grande Guerre ninja que commence l’histoire d’Hayate.

    Ce clan qui, autre fois, bien que discret était reconnu comme tous les autres clans au sein du village à presque entièrement disparut aujourd’hui. Envoyé en première ligne lors de la guerre qui opposa Konoha au village caché de la pluie pour ses facultés exceptionnelles, le clan Matsuda en paya très vite le prix en voyant le nombre de ses membres décroitre à une vitesse incroyable. Les Matsuda connus pour leurs bonnes réserves de chakras et l’incroyable densité de ce dernier, pouvait après un long entrainement matérialiser de façon net et jusqu'à épuisement de leur chakra tout ce qu’ils désiraient. Armes de chakra, attaques directes de chakra, ils leurs étaient bien plus facile qu’aux ninjas standard de manipuler leur chakra avec une très grande précision. On leur attribuait également une autre particularité. En effet, le Chakra de ce clan avait comme caractéristique d’être d’un bleu profond à telle point que ça en affectait la couleur des ninjutsus classique. Cette spécificité du clan n’était évidemment que purement esthétique, elle n’affectait en aucun cas la puissance de leurs attaques et ressemblait davantage à la marque de fabrique du clan. Pour cette incroyable maitrise de leur chakra, le clan Matsuda fut un choix idéal dans l’extermination des ennemis, mais également la cause indéniable de son déclin.

    Ce clan qui aujourd’hui ne comptant plus que quelques rares membres au sein de Konoha perdit son statut officiel par manque d’effectif. Tombant dans l’anonymat et l’oubli, le clan représentant plus une petite famille aux yeux des autorités du village que d’un réel clan, Hayate dès sa naissance fut donc considéré comme un simple villageois.

    __________________________________________________________

    1. La naissance d'une nouvelle ère :

    Le sang qui d’accoutumé souillait ces terres désolées de sa teinte pourpre et macabre semblait s’être figé. Ce champ de bataille qui chaque seconde s’imprégnait un peu plus de la violence et de la douleur humaine, semblait enfin avoir trouvé le calme et le repos qu’il avait temps attendu. En cette nuit de déluge, en cette soirée où tous les éléments écœurés par le comportement des hommes avaient décidé de se révolter, la hache de guerre fut enterrée entre le village caché de Konoha et celui de la pluie. Et c’est en ce matin de paix et de calme qu’une nouvelle âme vue le jour. Symbole de bonheur et de paix dans ce monde qui n’avait connu que souffrance et désespoir, le jeune nourrisson offrait à ses parents une nouvelle vie. Eux qui avaient vu leur clan se faire décimer à la guerre, virent dans la naissance du jeune garçon la perceptive d’un avenir meilleur.

    Aux premières lueurs du jour, alors que les premiers rayons de soleil percèrent l’épaisse couche de cendre et de fumé qui recouvrait le ciel, les cris du nourrisson résonnèrent dans l’atmosphère tel un chant divin qui semblait colporter au loin l’annonce de cette nouvelle ère de paix que tous avaient tant attendue. Naissance heureuse aux accents prophétiques, ce garçon comme tous ceux qui suivront sa naissance serra le symbole d’un monde en paix aspirant à ne plus commettre les erreurs du passé.

    2. Une lueur d'espoir pour le clan :

    Sortant d’une guerre qui avait pas mal affaiblit le pays, l’enfance d’Hayate fut modeste et inappropriée à la procrastination et à la rêverie. Le village ayant perdu une bonne partie de sa force militaire, il était capital de former au plus vite et au mieux la future élite du village de Konoha. Enfant de la nouvelle génération de Konoha et future porteur de la volonté du feu, Hayate prit tout naturellement la route de l’académie. Choyé par sa mère et entrainé par son oncle qui avait pris la place de son père mort au champ d’honneur, Hayate grandit avec tout l’amour et toute la discipline que put lui offrir sa famille. Enfant sage et obéissant celui qui peut être un jour pourrait reprendre la succession de ce qu’il restait du clan Matsuda s’avérait être un très bon élève à l’académie. Son contrôle du chakra, don héréditaire du clan, était impressionnant pour un enfant de son âge et entrainé par son oncle en dehors des heures de cours, Hayate devint l’un des meilleurs éléments de son année. S’appliquant avec ardeur à exécuter chaque exercice jusqu’à atteindre la perfection, on ne pouvait qu’admirer la rigueur dont faisait preuve l’enfant. Lui qui était tout droit destiné à rejoindre l’élite du village comme d’autres avant lui, fut stoppé de façon brutale dans son ascension par la mort de sa mère, qui touché par une maladie incurable était condamné à rejoindre le reste du clan de l’autre coté du miroir.

    3. La frénésie d'une longue et douce descente au enfers.

    Dès la mort de sa mère, Hayate sombra dans les ténèbres et la douleur. Il venait de perdre l’être qui comptait le plus à ses yeux et la mort de sa génitrice l’affecta bien plus que quiconque aurait pu l’imaginer. Lui qui était promis à un avenir brillant, venait de sombrer dans les abimes du désespoir en laissant son âme se faire dévorer par un flot incontrôlable de sentiments destructeurs. Le monde tout entier d’Hayate venait de disparaitre dans le néant et c’est avec sa mère que disparut l’Hayate que tout le monde connaissait.

    Le garçon se replia très vite sur lui-même, vivant enfermé dans ces quartes mures et n’adressant plus la parole à quiconque. Décidant de vivre en marge de la société telle un ermite, il ne prit plus en considération le monde qui l’entourait et se laissait lamentablement dépérir. Son cœur bien vite s’emplit de sentiments tels que la colère, la peur et l’impuissance. Ces sentiments obscurs grandissaient avec le temps et le doux et bon Hayate que tous appréciaient, finit par emplir son cœur d’une haine sombre et noire, bien plus noire que les ténèbres elles-mêmes. Animé par cette haine et par la colère qui rongeait son âme, il brisa sa prison de solitude et décida de s’en prendre au village qui l’avait vu grandir le tenant pour seul et unique responsable de la mort de son clan ainsi que de celle de sa mère.

    4. La naissance d'une volonté :
    Mais avant que l’enfant ne puisse commettre l’irréparable, son oncle qui considérait Hayate comme son propre fils reçut de l’Hokage l’autorisation de quitter le village caché de la feuille et de partir à l’étranger pour tenter de raisonner et de former ce jeune garçon avant qu’il ne gâche son fabuleux potentiel.

    Bien que les premiers mois fussent difficiles pour l’oncle, il parvint avec amour, patiente et force à raisonner le jeune garçon et à lui ouvrir les yeux.

    "Jamais Konoha n’a été responsable de la mort du clan. C’est le clan, qui en toute connaissance de cause a décidé d’offrir sa vie au village pour permettre aux générations futures telles que toi un avenir meilleur. Tu devrais être fier de ce qu’a accompli le clan et honoré qu’il te confie la tâche de poursuivre ce qu’ils ont commencé. Le village de Konoha est une grande famille dont chaque villageois représente un membre. Et chaque membre œuvre pour le bien de cette grande famille. Quand tu auras compris que le clan s’est sacrifié pour que cette famille puisse continuer de vivre comme l’on fait bien d’autres ninjas avant eux tu comprendras peut-être quel est ton rôle au sein du village et pourquoi je suis ici pour te former."

    À l’instant où Hayate comprit ces mots, son véritable entrainement put enfin commencer. De par ses paroles, l’oncle d’Hayate venait de planter les graines de l’espoir et de la volonté au plus profond de l’âme du jeune garçon. Et au fils de semaines qui suivirent, les graines se mirent à germer et à fleurir, dévorant les ténèbres qui lacéraient le cœur du jeune garçon pour l’envelopper d’une douce lumière.

    Les mois, non, les années qui suivirent à voyager part de la les frontières du pays du feu furent sans aucun doute les plus belles années de la vie du jeune garçon. Portée par son oncle qui n’était autre que le gradient des traditions de son clan, le jeune garçon progressa bien vite animé par une nouvelle volonté, celle de porter son village tel un pilier inébranlable. Il avait comme bute de devenir une voute pour Konoha et ne passait pas un jour sans s’entrainer dans ce but.

    Son oncle, ancien membre des forces spéciales, formait le jeune garçon avec rigueur et discipline, répétant inlassablement les mêmes gestes. II était impératif que le jeune homme contrôle à la perfection son chakra, qu’il puisse aller jusqu'à créer des aiguilles de chakra.

    Les années passèrent et le jeune garçon en plus de devenir un redoutable guerrier s’ouvrit au monde. Lui qui s’était reclus toutes ces années, commençait à s’ouvrir aux gens et au monde et comprit bien vite que l’union fait la force. Il apprit à apprécier les gens et à travailler main dans la main avec d’autres personnes et se mit à enrichir ses connaissances du monde auprès de personnes de différents horizons. Cette aventure dans laquelle Hayate grandit grasse aux enseignements de son oncle fit progressivement de lui un jeune homme complet aussi disposé au combat qu’a l’interaction avec d’autres personnes.

    L’entrainement que suivait le jeune garçon était de temps à autre entrecoupé de missions qu’il remplissait pour Konoha avec son oncle. En effet, celui qui était aujourd’hui le sensei d’Hayate tenait l’Hokage au courant du moindre de ses déplacements et remplissait de temps à autre des missions avec le jeune garçon. L’Hokage avait accepté que ce denier emmène son neveu loin du village et le forme à condition qu’il recueille diverses informations et qu’il exécute de nombreuses missions, qui guidaient chacun de leurs pas depuis qu’ils avaient quitté Konoha.
    5. Un héritage sacré

    Le temps passait et celui qui fut autre fois un petit garçon vulnérable et innocent avait bien grandi. L’entrainement que lui faisait subir son oncle touchait bientôt à sa fin et il serait bientôt temps pour eux de rentrer. Mais alors qu’ils leur restaient encore quelques mois à parcourir le monde, l’oncle d’Hayate fut rappelé au village. En effet, l’accession de Tsunade au poste de Kage, remettait la mission de l’oncle en question qui dès lors, devait se présenter au nouveau Kage et lui faire un rapport de ces nombreuses années passées loin du village de Konoha. C’est ainsi qu’Hayate et son oncle se séparèrent. L’un retournant au village et l’autre maintenant devenu majeur continua son voyage de formations avec l’approbation de son maitre.

    "Prend soin de toi mon garçon, continue ce voyage et reviens dès que tu seras près. Aujourd’hui, je n’ai plus rien à t’enseigner, tu maitrises parfaitement les connaissances de notre clan fait en bon usage »

    C’est sur ces mots que l’épopée solitaire du jeune garçon commença. Il parcourait différentes contrées à la recherche de nouveaux défis à relevé, de nouvelles occasions pour tester sa puissance, mais également de venir en aide aux gens qui en avaient besoin. Il enchainait les petites missions à gauche à droite, faisant de son mieux non seulement pour survivre, mais aussi pour faire ses preuves dans le monde qui l’entourait. Les rencontres qu’il fit furent riches et varier. Il s’associa de temps à autre à d’autres hommes du voyage avec qui il échangeait ses connaissances. Des combats clandestins aux missions plus dangereuses, le jeune garçon commençait à développer sa propre expérience du combat et du champ de bataille. Allant jusqu'à se créer une petite réputation auprès de différentes organisations, il finit même par être invité à un tournoi clandestin qui rassemblait un bon nombre de combattants de toutes les contrées, désireux de connaitre la gloire, l’odeur du sang et l’exaltation de la victoire. Bien qu’au début le jeune garçon n’était pas emballé par la perspective de participer à ce tournoi, la curiosité d’Hayate le poussa à franchir le pas et le jeune garçon finit par atterrir dans l’arène.

    Pour la première fois de sa vie, Hayate foulait le doux grain du sable qui recouvrait le sol de l’arène. Aux cris et aux hurlements de la foule déchaînée se mêlait un désagréable parfum ou s’entrelaçait l’odeur du sang et de la sueur qui soulait la zone combat. À cela, on pouvait ajouter une odeur omniprésente de cadavre et de dépouilles en décomposition. Ce lieu était abject et à tout instant on pouvait sentir le souffle froid et fétide de la mort. Au moment même où le jeune garçon avait décidé de quitter l’arène, écœuré par l’atmosphère qui régnait en ces lieux, la clameur de la foule ne fit que croitre et son opposant fit son entrée. Il était désormais trop tard pour faire marche arrière. Prenant quelques secondes pour faire le vide dans son esprit le jeune garçon prit quelques bonnes respirations et oubliât l’espace d’un instant tout ce qui l’entourait. Durant ce très court laps de temps, le vacarme du public disparut et le temps se mit à ralentir et seul le son d’un battement sourd et régulier semblait envahir les tempes du jeune garçon. Le temps s’était comme suspendu et seuls les battements du cœur d’Hayate qui résonnaient à présent dans son esprit vidé de tous parasites extérieurs lui rappelaient encore que le temps s’écoulait. L’esprit apaisé, le jeune garçon se mit à concentrer son chakra qui envahit un à un chaque organe et chaque muscle du jeune garçon. Son corps stimulé prenait vie et c’est au son du gong qui annonçait le début du combat qu’Hayate revint à la réalité et entama ce combat ou il allait mettre en pratique tout ce qu’il avait appris tout au long de ses années de voyage. Au simple son du gong, Hayate fut comme propulsé à la réalité et son corps parfaitement entrainé réagit de lui-même, lançant le garçon en plein cœur du combat.

    Après une démonstration magistrale de ses talents de combattant, Hayate parvint à prendre le dessus sur son adversaire et tout en s’appropriant les faveurs du publique, il termina ce combat en mettant chaos son adversaire. Ce combat bien que spectaculaire ne fut que le modeste prélude d’un bon nombre d’autre. Trouvant presque à chaque fois la faille de son adversaire, le jeune garçon gagnait en renommée et en expérience. Les combats se suivaient et les victoires aussi. L’enfant du clan Matsuda avait un avantage certain sur ces adversaires, car en digne hérité du clan, il avait une réserve de chakra supérieure à la moyenne. Rien d’excessif bien sur, mais dans un combat bien mené il pouvait toujours sortir son épingle du jeu. Ses victoires répétées menèrent le jeune garçon jusqu'à la finale ou il eut l’occasion d’affronter un adversaire bien plus fort que lui. Son adversaire était un nuke-nin, ancien membre des forces spécial de son ancien village. Et bien qu’Hayate avait mérité la clameur du public pour ses prestations, l’adversaire qu’il allait affronter cette fois-ci était bien plus expérimenté que lui.

    À peine le combat avait ‘il commencer qu’Hayate eu déjà l’impression d’être dominé par son adversaire. Pataugeant dans une mare de boue et de sang, les coups et les attaques du nuke-nin s’enchainaient à une vitesse incroyable, submergent littéralement le jeune garçon qui n’arrivait pas à suivre le rythme imposé par son adversaire. Ce combat était un vrai calvaire pour le jeune garçon qui ne pouvait qu’encaisser les coups de son ennemi. Peux importe les idées que pouvait avoir Hayate, chaque une de ses tentatives finissait tôt ou tard par échouer et peux importe ce qu’il tentait Hayate avait l’impression de se trouver face à un rempart insurmontable. Le combat se poursuivait sous une pluie battent et tandis que des éclairs déchiraient le ciel, Hayate la boue jusqu'aux chevilles essayait tant bien que mal de ne pas mordre la poussière face à cet homme qui les surpassait en tout point.

    Plus le combat avançait et plus le corps meurtri du jeune garçon le poussait à jeter l’éponge. Les muscles épuisés, le corps brisé et le mental en miette, pour la première fois de sa vie, Hayate pouvait ressentir la douce étreinte de la mort caresser sa nuque. La peur venait d’envahir la totalité du corps du jeune garçon, qui, paralysé par la peur de mourir se figeât au milieu du terrain de combat. Et tandis que le doute s’emparait progressivement son esprit, le jeune garçon eu comme un électrochoc en lui. Il vit l’espace d’un instant toute sa vie défiler devant lui et alors qu’une lumière intense commençait à illuminer son âme, une voie se mit à résonner dans sa tête.

    "Je deviendrais un des piliers qui soutiendra Konoha, je deviendrais la clé de voute qui portera au loin tous les rêves de mon village, je deviendrais cette fondation inflexible qui jamais ne courbera l’échine devant vent et mars !"

    Cette voix n’était autre que la sienne et ces paroles n’étaient autres que la promesse qu’il s’était faite. Ces mots qu’il avait prononcés sortir le jeune garçon de sa torpeur et c’est animé par une nouvelle flamme qu’Hayate décida de reprendre ce combat.

    "Alors gamin qu’est-ce qu’il t’arrive ? C’est la peur qui te paralyse haha !! Espérais-tu vraiment gagner contre moi ? Je t’avoue que t’es plutôt doué, mais il est temps de mettre un terme à ce combat. Que dirais-tu de sceller cet affrontement de ta vie ? "

    "Je ne compte pas mourir de ta main, j’ai encore des choses à accomplir et je n’ai plus de temps à perdre avec toi il est en effet temps de terminer ce combat"

    Sur ses mots Hayate réunit toutes les forces qu’il lui restait et les plaça dans une dernière attaque. Le choc des deux puissances fut dévastateur et allongé dans la boue on trouva deux corps. D’un côté, celui d’Hayate qui ne parvenait même plus à garder les yeux ouverts et qui sombra dans l’inconscience et de l’autre, celui de son opposant qui réussit à se relever après quelques secondes d’inconsciences. Le duel venait de s’achever. Certes, Hayate n’avait pas gagné ce combat fasse au déserteur, mais il avait gagné son propre combat, il avait pour la toute première fois comprit le sacrifice de son clan et était fier de faire partie de ces hommes qui avaient risqué leurs vies pour faire prospérer le village caché de la feuille. Conscient de son héritage, ainsi que du rôle qu’il devrait jouer dans l’avenir pour son village, le jeune garçon prit la décision de rentrée à Konoha.

    6. Le retour au Pays :

    C’est aux premières lueurs du jour, que les imposantes portes du village s’ouvrirent à celui qui avait autre fois grandit ici. Et c’est ampli d’une nouvelle volonté et bercé par la lumière du soleil qui se levait dans son dos que le jeune homme fit son entrée dans ce village pour qui les siens avaient donné leurs vies.

    "J’espère plus que tout me montrer digne de l’héritage que mon clan m’a légué et je ferrais tout pour devenir à jamais l’un des piliers les plus solides que le village ai connus…"
Revenir en haut Aller en bas

Fondateur & Shinobi Indépendant.
Fondateur & Shinobi Indépendant.
avatar
Masculin
Messages : 373
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 23
Village : Aucun
Affinité : Katon & Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
160/1000  (160/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: [Validé] Hayate Matsuda   Ven 29 Avr - 18:00

Validé !

_________________
¤ Dossier Shinobi ¤
雷鳴と共に ~ Raimei Totomoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snk-naruto.forumactif.org

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] Hayate Matsuda   Lun 2 Mai - 16:07

Merci Sasuke ! Juste une question : Es possible de devenir Hokage ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Validé] Hayate Matsuda   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Validé] Hayate Matsuda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Gestion du RPG. :: Conseil des Sages :: Présentations Validées-