Partagez | 
 

 [Validé] L'enfant perdue des Uchiwa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 237
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 27
Localisation : Là ou me mènne mon destin.
Village : Konoha no Sato
Affinité : Katon


Description du Shinobi
Grade: Jōnin
Points de Chakra:
165/1000  (165/1000)
Techniques:

MessageSujet: [Validé] L'enfant perdue des Uchiwa   Mar 18 Juin - 1:07


Uchiwa Nozomi
« Qui suis-je ? ... »


Identité

» Age : 16 ans
» Village : Suna
» Nindô : --
» Affinité : Katon/ seconde non dévoilée
» Avez-vous lu les règles ? je suis vraiment obliger d'aller repêcher le code chelou du règlement ? XD

Techniques :

    - Katon, Gokakyûu no Jutsu
    - Katon, Housenka no Jutsu
    - Katon, Gouka Mekkyaku no Jutsu
    - Iroujutsu, Shōsen jutsu
    - Iroujutsu, Chakra Enjitô no Jutsu



Style de Combat
Pour commencer il faut savoir que pour moi le combat as toujours été un jeu ou au plus sérieusement un art ou un sport. Je déteste me battre pour faire du mal au gens et ne le ferais que si j'y suis obliger.
Ceci-dit j'accepte de me battre par pur amusement. La première chose dont j'ai appris a me servir fût l'Iroujutsu, art appris dans le bût d'aider les gens au maximum. Je pratique d'ailleurs cet art avec une certaine aisance et m'y exerce souvent. Avec l'apprentissage de l'Iroujutsu est venu naturellement deux choses. Celle d'un basique Taijutsu sur conseil de mes professeurs qui m'ont toujours répéter qu'un médecin pouvais être une cible prioritaire et qu'en cas d'attaque, celui-ci devait être assez vif et talentueux pour s'en sortir. J'ai donc appris de nombreux mouvement d'esquive et de contre dans la plus pur tradition du corps a corps et j'ai même apprise a me servir de mon iroujutsu pour riposter a des attaques, mais dans ce domaine j'ai toujours été plus douée pour s'esquive grâce de des réflexes très affuté.

La seconde chose que j'ai apprise fût le Ninjutsu, un art qui me permet de soutenir mes camarade de façon plus offensive lorsque j'assure mon rôle de soutien médical a l'arrière du groupe. Mon affinité Katon me permet d'utiliser un bon parallèle d'attaque. Si dans le Taijutsu je ne suis que dans la moyenne, la manipulation du Katon est pour moi instinctif, inné.

Je dispose aussi d'un Sabre nommé Shirayuki. Je sais m'en servir, mais le Kenjutsu n'est pas mon domaine de prédilection et je ne peu espérée rivalisé arme a la main avec un vrais bretteur. Ce sabre je ne le porte que de façon purement traditionnel.
Physique
Alors que je me regarde dans la glace, une chose me vain a l'esprit. Comment une fille comme moi a t'elle bien pût devenir Kunoichi ? je n'en ai pas la stature. De mes yeux gris sombre, couleur charbon, je me dévisage moi même de haut en bas, étudiant la personne que je suis. Certes, mes cheveux noir Jais sont relativement discret, couper court jusqu'au bas de la nuque du moins et cette frange qui tombais invariablement constamment devant mon visage.

je me souriais a moi-même, arquant légèrement ma bouche fine et si peu expressive en général, je me trouvais plutôt jolie de visage. ma peau blanche contrastait par contre beaucoup avec ma chevelure si sombre. Ma stature était très légère, comment dire, pour mes seize ans je n'était pas une jeune fille particulièrement grande ni très lourde et ça se voyais. On me donnais souvent plus jeune que mon age, mais tant pis, ça m’aillais bien, il ne manquerais plus qu'on me prenne pour plus vieille !

Je me cambra légèrement après m'être mise de profile histoire d'admirer mes formes ... mais quelles formes ? j'étais plate comme une planche a pain, s'en était déprimant, pas plus de succès côté fesses d'ailleurs ... c'est pas aujourd'hui que je commencerais ma carrière de top modèle. M'enfin, je suppose que de telles atouts ne sont pas primordiales pour une Kunoichi ? Mouai, valais mieux que je pense comme ça je n'avais pas trop le choix de toute façon.

J'ouvris ma commode pour trouver ma tenu que je porterais aujourd'hui. Je portais énormément de tenu différentes, allant de l'ample Kendogi noir et blanc a la légère tenu blanche juste au corps. Deux seuls éléments ne me quittaient jamais par contre, mon Katana Shirayuki, une lame forgée pour moi dès ma naissance, une tradition dans la famille Mitsunari. Chaque membre se doit de porter un sabre. Le second objet et un pendentif léguer par ma mère, en forme d'éventail rouge et blanc. Un symbole bien mystérieux que je n'ai jamais montrer a personne, ma mère elle même n'a jamais voulu me dire ce qu'il signifiait, mais j'arriverais bien un jours a le savoir.

J'obta pour une légère tenu jaune, attacha Shirayuki a ma ceinture et sortis de ma chambre spacieuse après avoir précieusement rentrer mon pendentif dans mon col.
Caractère

Qui suis-je au fond ? .. bah oui, désolée de vous décevoir, mais il n'y as pas que le physique qui compte, j'ai aussi une âme. Bien, par ou commencer ? J'y songe en descendant dans la sale a manger pour aller me chercher quelque chose a grignoter de si bon matin. Tout le monde et gentil et amical ici, mais je n'ai jamais connu une famille entière, ni l'amour d’ailleurs, bien que la seconde m’intéresse bien moins que la première. Je suis une fille débrouillarde, qui peu compter sur ses dix doigts lorsque j'en avais besoin, car même si j'ai ma mère a mes côté je n'aime pas trop que les gens se déranges pour moi.

Ma mère as toujours été très présente auprès de moi, c'est elle qui m'a apprise a majorité de ce que je sais maintenant, du Ninjutsu qu'elle m'a longuement fais pratiquer a la cuisine en passant par le ménage. Cette dernière leçon je l'ai très bien apprise, car j'ai une sainte horreur du bazars, je suis limite perfectionniste. gare a vous si je vois par votre fenêtre un tableaux de travers, car je empresserais de rentrer pour le remettre bien droit au millimètre près. Haruna m'avait aussi léguée son extraordinaire gentillesse, je ne pouvais pas, tout simplement pas regarder quiconque souffrir de quoi que ce soit sans réagir, au moins a mon niveaux, ce serais de la cruauté.

Cependant je me retrouvais souvent vite gênée, car voyez vous j'avais un peu de mal avec .. comment dire .. le contacte social ... Bon Ok, j'étais une grosse timide, le balais que j'avais dans le cul n'avait pas d'égale. Par contre j'étais extrêmement prudente, peu être même trop. lorsque je me faisais abordée par une personne que je ne connaissait pas, je me mettait immédiatement sur la défensive et posais plein de question plus indiscrètes les unes que les autres jusqu’à ce que je juge que la personne ne sois autoriser a m'approcher.

Excessive ? Agoraphobe ? Sans doute, mais pas débile. je n'ai pas du tout l'habitude de me venter, je suis même d'un naturel très humble, mais s'il y as une chose qui m'a toujours faite sortir du lot, c'est ma grande capacité a m'adapter et mon intelligence. J'aime beaucoup mettre au point nombre de stratégie et réussir a les faire aller comme sur des roulettes lorsque je me battais contre mes camarades de classe
Histoire

Histoire compté a la 3eme personne

Notre héroïne n'est, vous vous en doutez bien, pas venu au monde toute seul. Pour que quelqu'un vienne au monde, il faut une mère, certes, mais aussi un père et c'est sur l'histoire de celui-ci que l'histoire de notre petite Nozomi commence.