Partagez | 
 

 Un bel accueil - Mission D -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kumo no Shinobi
Kumo no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 304
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 22
Village : Kumo
Affinité : Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
75/1000  (75/1000)
Techniques:

MessageSujet: Un bel accueil - Mission D -    Mer 3 Juil - 23:10

Un étranger avait décidé de quitter sa patrie et de rejoindre le grand village de Kumo. J’avais  lu brièvement un rapport sur la personne avec qui j’allais passer la journée. Il s’appelait Nakame et venait du pays du fer. Il avait été samouraï il y a bien longtemps, et recherche un village où vivre en pays jusqu’à la fin de sa vie.  J’avais été chargé de la lourde tâche de lui faire visiter le village et de le faire sentir accepter.  Il avait été convenu que je le retrouverai à la porte Sud du village à 8 heures précises.  Avoir attendu plus d’une demie heure, ma patience s’effritait.  Lorsqu’il arriva, le sourire aux lèvres, je ne pus m’empêcher  d’espérer que la journée passe au plus vite. Il me raconta que son retard était du à sa malheureuse rencontre avec des mercenaires son le chemin. Il  me raconta l'épisode de sa bataille acharner contre les mercenaires, se retourna et me montra la blessure sur son dos poilu. Elle avait été soigner sur place par un ninja médecin qui faisait partit du voyage. Il avait tout l’air d’une personne joyeuse 24h sur24. Le genre de personne qui vous annonce le décès de votre chien avec le plus grand des sourire. Le genre de personne qui trouve toujours un bon côté aux évènements les plus déplaisants. Le genre de personne qui me donne envie de les frapper. (anaphore)

Nakame-san avait quelques cheveux grisonnants parmi ses cheveux noirs. Certains cernes s’étaient sérieusement incrustés sous ses yeux scintillants. Il portait un sac de voyage sur son épaule d’où je pouvais reconnaitre les formes d’un katana parmi les autres affaires qu’il avait emporté avec lui. Son visage était marquer par ses nombreuses batailles et semblait avoir survécu à d’innombrables épreuves. (allitération)

Je lui tendis une carte de la ville ainsi que les clés de sa nouvelle maison et débuta la visite. Je commença par la rue marchante, grande fourmilière humaine plongé au centre de la ville. Encore aujourd’hui la rue était incroyablement peupler. Quelques soit l’heure, il était inévitable que la rue avait de l’animation. La rue marchande scindait la ville en deux passants et était très proche de la citadelle du Raikage.  Je lui fis faire le tour des centaines de stands marchands dont regorgeait la rue. Je pouvais lire dans son visage une expression que j’avais déjà vue plusieurs fois ici même, dans la même rue. L’expression d’un petit enfant qui veut acheter tout ce qui lui tombe sous la main. Ses yeux scintillaient de milles éclats. Je décida qu’il valait mieux l’éloigner au plus vite avant qu’il ne dépense tout son argent et que doive l’aider à porter ses sacs. Avant que je puisse l’agripper par le collet et l’entrainer au loin un marchand de fruits et légumes offrit a Nakame-san un présent, lui permettant de gouter l’un des produit du stand. Je le regardai de loin choisir le produit fatal. Un piment, petit et d’apparence inoffensif mais de nature mortel. Le produit avait déjà fait quelques victimes mais était considéré comme l’un des épices les plus savoureux, à petit dose bien sûr. Le dernier à en avoir mangé a séjourné plus d’un mois dans un profond coma. Les médecins avaient très spécifiquement accusé le piment et avaient très très fortement déconseillé d’en manger. (métaphore, hyperbole, antithèse)

Mes yeux firent l’aller-retour entre sa bouche et le piment. Je compris en un instant que cet ignorant ne devait jamais avoir vu de piment de cette sorte avant, et ignorait donc tous les dangers à sa consommation. Je lui frappa la main avant qu'il est le temps de croquer un morceau et de mourir lors de ma mission. Je le traina de force hors de vu des marchandises a vendre et me dirigea vers la tour du Raikage.

La tour n'avait pas l'air d'être très active, personne ne courait dans tous les sens, paniquant sur les probables problèmes de la ville. L'administration avait surement prévue ma venue et voulait certainement faire bonne impression devant le nouvel arrivant. Nous nous dirigeâmes vers l'ascenseur afin de lui montrer la vue imprenable du dernier étage de la citadelle. L'étage était réserver au centre des requêtes et à l'assignement des missions aux shinobis du village. Arriver devant l'ascenseur, j'eu le désagrément de voir qu'il était en panne et de voir qu'une flèche pointait vers la cage d'escalier. Un peu d'entrainement ne me dérangeai pas mais ce ne fut pas trop le cas de mon visiteur. Ignorant ses protestations je commença à monter les marches une à une.

Le temps passa à une allure fulgurante et nous arrivâmes au dernier étage en moins de 20 minutes. La vue était époustouflante, comme à son habitude. Il examina la pièce dans les moindre recoins, le plus petit des détails l'émerveilla. Je n'avais jamais vu une personne aussi obsédée par les détails insignifiants de tout ce qui se trouvait ici, dans une pièce seulement meubler d'un simple bureau. Dès que la vue du bureau le désintéressa, il vint à mes cotés et observa la ville derrière la vitre. Les splendeurs de la ville étaient mis en valeur par le soleil obscure du petit matin. Par chance il ne prit pas le reste de la journée collé devant la vue. La visite de la citadelle allait se finir au alentours de midi. Je me dirigea vers les escaliers, accompagner des plaintes de Nakame-san. Cela me choqua un peu qu'un samouraï se plaigne devant un peu de marches.(oxymore)

Arrivé à peu près au milieu de notre descente, Nakama-san trébucha sur une des lanières des ses  nombreux sacs. Se tordant la cheville, il s'accota contre la rambarde empêchant les personnes de tomber. Je me baissa pour examiner son pied. Lorsque je lui dit qu'il n'était pas cassé, il relâcha sa prise dur la rambarde et bascula dans le vide. J'arriva de justesse à le rattraper par sa jambe; plus précisément par son pantalon. Je pria tous les dieux dont je connaissais le nom, je ne priai pas pour que Nakame-san reste en vie si je lâchais, mais pour que son pantalon reste en place et qu'il m'épargne la vue désagréable d'un vieux à moitié nue. Après plusieurs minutes de suspension dans le vide, Nakame-san fut secouru par un membre du conseil qui passai par là. Il descendit le reste des marches en frôlant les murs comme mon ombre afin que je puisse le rattraper une nouvelle fois si il venait à retomber.

En sortant de la citadelle, Nakame-san m'invita au restaurant de mon choix pour se faire pardonner des problèmes qu'il m'a causé durant la matinée. J'accepta et le conduit à mon restaurant préféré, un restaurant de bas quartier. Le bâtiment était très sombre, personne ne pouvait se douter qu'il servait de restaurant pour les habitués. Lorsque nous rentrâmes, je pu observer que je n'avais jamais vu le resto aussi bonder. Il y avait 5 personnes aux tables proche de la fenêtres et dans les coins sombres de la pièce. Je fit signe a Nakame-san de venir s'assoir à ma table favorite placé juste devant le bar. D'un coup d'œil le cuisinier me vit et commença a préparer mon repas en double pour moi et Nakame-san.

Je commença a parler de tout et de rien avec lui et eu le droit à un récit de bataille plus ou moins intéressant. J'avais commencé à décrocher de la conversation lorsque le cuisinier vint nous apporter nos assiettes. Nous mangeâmes nos ramens dans le plus grand des silences, silence qui s'accordait parfaitement avec l'ambiance du restaurant. Lorsque Nakame-san voulu boire le fond de son bouillon, je remarqua que son visage changeait rapidement de couleur. Légèrement teinté de rouge je devinais très bien se qui se passait. L'idiot de Nakame avait trouvé le moyen de s'étouffer avec un bouillon. Le temps que je me leva son visage avait tourné au bleu. Je me mis derrière lui, passa mes mains autour de sa poitrine et appuya sous ses cottes pour le faire recracher se qui bloquait ses voies respiratoires. Une fois fait, Nakame-san respirait de grandes bouffées d'aire et me remerciait milles fois.

Nous sortîmes peu après et partîmes pour le dernier arrêt de la visite. Je lui présenta les dojos et l'école ninja du village. Comme tout bon ancien élève, je lui fit prendre connaissance des bénéfices et avantages a inscrire ses enfants/ ou future enfants, on ne sais jamais. Nous avions contourné le bâtiment central et fûmes mener aux cours d'entrainement. Un groupe s'entrainait justement au lancer de kunai et de shurikens. Tout se passait sans le moindre accident, aucun incident mortel pour compliquer la fin de ma visite. Accroché au grillage entourant le terrain, Nakame-san regardait attentivement l'entrainement des future genin du village. L'exercice consistait à lancer un kunai sur un poteau de bois. Ce fut le tour d'une petite fille très déterminer à réussir. Elle lança son kunai en direction du poteau mais frappa un des kunai déjà planter par les élèves précédant. Le kunai dévia de sa trajectoire et se planta juste devant Nakame-san, derrière la grille. Je vis son grand sourire, et espérais qu'il ne fasse rien d'idiot, encore. Il traversa par le trou du grillage et courra le kunai à la main.

La scène était trop prévisible, et se passa au ralentit devant mes yeux. Pendant un instant je me demanda qu'avais-je fait pour être coller a un crétin pareil. Dès notre plus jeune enfance, tout le monde nous dit de ne pas courir avec un couteau dans la main. Il me semble que cela va de soit que tout objets coupant ne doit être donné à un enfant / ou à un adulte irresponsable. Nakame-san se prit les pieds dans une petite racine qui dépassait de la terre. Je le vis débouler la petite cote et courra pour le rejoindre le plus vite possible. Il avait rouler sur plusieurs mètres déjà et ne se relevait pas. Je m'assis à ses cotés et le retourna sur son dos pour examiner ses blessures. Le kunai s'était enfoncer profondément entre ses cottes du coté droit de sa poitrine. Un filet de sang s'écoulait de sa bouche et je pouvait entendre sa respiration; courte et irrégulière. Le kunai avait forcement perforer un poumon. Le mis ma main autour du kunai et appuya sur la plaie. D'un coup sec je retira le kunai et essaya de contrôler l'hémorragie de la plaie. Je fut rejoint par plusieurs ninja médecins plus expérimenté que moi pour refermer une coupure de cette envergure.

Après une petite heure de soin, Nakame-san était rétabli. Je décida de finir la visite sur cet accident et de le reconduire chez lui. Plus vite il serai chez lui, plus vite je ne serais plus responsable de lui; et croyez moi, je n'est plus envi d'être sa sauveuse personnelle. Sur le chemin du retour, il ne toucha a rien, ne parlait a personne et me suivait à la trace. Dès qu'il faisait un mouvement brusque je me crispai, chaque mouvement pouvait le tuer, ou pire, le mettre en danger et m'obliger a le sauver.

Je le quitta devant sa maison après lui avoir donner ses sacs et les dernières instructions sur la maison. Heureusement pour moi sa maison était situé a l'opposer de la mienne, je n'aurais donc pas à le croiser tout les jours. Je le quitta joyeusement, la mission était terminer.

Je n'est presque jamais entendu reparler de Nakame-san, il avait sans doute trouver sa place dans le village. Trouver une femme et eu des enfants, inscrit a l'école ninja, sermonner à plusieurs reprises pour avoir courut avec un kunai à la main. Enfin c'est ce que j'imaginai, la réalité était un peu plus... réel. Nakame-san était mort une semaine après sa visite: tombé à l'exacte même endroit dans les escaliers de la citadelle où une semaine auparavant il avais basculer. Je n'ai jamais questionné les méthodes de la faucheuse mais il me semble qu'elle n'avait pas manquer d'inspiration pour la fin tragique de Nakame-san. On me dit qu'il avait secouru une secrétaire qui allait basculer elle même, avait glissé sur une peau de banane et dévaler le reste des escaliers la tête la première. Il est mort sur le coup, la nuque brisée. Depuis l'ascenseur est toujours opérationnel pour éviter les accidents. (allégorie)


Dernière édition par Kyoko Nagasato le Lun 8 Juil - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 335
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 20
Localisation : In my Bubble, my World. Imagination.
Village : Konoha
Affinité : Hyôton


Description du Shinobi
Grade: Hokage
Points de Chakra:
120/1000  (120/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    Jeu 4 Juil - 21:30

Très bonne mission o/
Je valide la mission et l'exploit "La Malédiction des PNJ" par moi-même, mais j'attendrai un avis pour l'exploit "Maitre de la Littérature", car il me semble que c'est bon mais je ne suis pas sûre.

5 + 5 = 10 pts de Chakra.


En attendant la confirmation pour "Maître de la Littérature".

_________________


Merci à Canigi-kun :3
- Nommé distributrice de câlins il y a peu -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kumo no Shinobi
Kumo no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 304
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 22
Village : Kumo
Affinité : Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
75/1000  (75/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    Jeu 4 Juil - 22:04

Merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur & Shinobi Indépendant.
Fondateur & Shinobi Indépendant.
avatar
Masculin
Messages : 373
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 23
Village : Aucun
Affinité : Katon & Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
160/1000  (160/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    Ven 5 Juil - 9:57

Alors pour l'oxymore et l'allégorie c'est pas bon.
Une oxymore c'est une mise en relation de deux termes opposés, style : "une obscure clarté", "Une plaisante douleur", "Une Froide brulure". Un "aller-retour" c'est un seul terme, comme en témoigne le trait d'union.

Pour l'allégorie, il s'agit de la représentation d'un concept abstrait (mort, justice, amour...) par un concept concret (La faucheuse, la balance, un petit oisillon fragile...).

_________________
¤ Dossier Shinobi ¤
雷鳴と共に ~ Raimei Totomoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snk-naruto.forumactif.org

Kumo no Shinobi
Kumo no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 304
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 22
Village : Kumo
Affinité : Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
75/1000  (75/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    Lun 8 Juil - 18:25

Je viens de changer mon oxymore et mon allégorie.

le soleil obscure du petit matin : oxymore
la faucheuse : allégories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 335
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 20
Localisation : In my Bubble, my World. Imagination.
Village : Konoha
Affinité : Hyôton


Description du Shinobi
Grade: Hokage
Points de Chakra:
120/1000  (120/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    Lun 8 Juil - 18:31

Ca marche ! Donc je valide cet exploit.
+ 15 pts de Chakra !

_________________


Merci à Canigi-kun :3
- Nommé distributrice de câlins il y a peu -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bel accueil - Mission D -    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bel accueil - Mission D -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Le RPG. :: Kaminari no Kuni - Kumo Gakure no Satô :: Rues marchandes-