Partagez | 
 

 Mission de rang B "L'architecte du désert"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Mission de rang B "L'architecte du désert"   Lun 29 Juil - 13:03

Nouvelle vie, nouvelle chance, nouvelle mission, nouvelle preuve de sincérité. Gaara enchaînait les missions à un rythme effréné. Ne dormant jamais, il passait son temps à se consacrer au confort et à la sécurité de son village, de jour comme de nuit. Il prenait juste le temps de se restaurer et retournait au travail. Certaines de ses missions l'emmenaient loin au-delà des frontières de Suna. Mais si cela pouvait contribuer à préserver son village, il le faisait sans hésiter. Il n'a raté aucune mission depuis que toute sa mentalité a changé. Il devint plus respectueux, plus docile et plus compatissant envers les autres. La souffrance était encore présente dans les cœurs des habitants, mais cette métamorphose le rendait plus sociable et la peur commençait à s'estomper.

Une nouvelle mission lui fut confiée. Celle de protéger un chantier dans le but de construire un abri pour les Fils du désert, un peuple de commerçants nomades qui prospérait en vendant des épices. Convoités par beaucoup de monde, il fallait assurer leur protection le temps que l'abri soit en place, et ce jusqu'à la prochaine tempête de sable. Leur dernier abri avait été balayé durant la dernière tempête, il fallait donc en faire une plus solide. Les dirigeants pensèrent à envoyer Gaara. Inspirant la crainte chez beaucoup de personnes et ayant une réputation de monstre sanguinaire dans différents pays, peut-être que sa seule présence suffirait à dissuader d’éventuels ennemis à attenter à la vie des Fils du désert. C'est donc seul que le Jônin se rendit dans une des nombreuses oasis dans le désert entourant le village. Son arrivée à l'oasis fut surprenante et le maître du chantier lui demanda la raison de sa présence. Gaara lui donna alors l'ordre de mission. Le chef de chantier le remercia de sa venue, ayant encore quelques réticences à savoir cet ancien psychopathe près de lui et de son chantier. Le ninja aux cernes noires ne lui en voulait pas, il connaissait bien ce regard pour l'avoir vu maintes et maintes fois durant son enfance et encore aujourd'hui. Mais il vivait avec et l'acceptait, faisant tout pour que cela change. Avant de prendre position sur une dune surplombant le chantier, Gaara dit au chef de chantier d'une voix calme …


- Il n'arrivera rien au chantier et à l'abri, je vous en fais la promesse. Aussi longtemps qu'il y aura du sable dans le désert.

C'est donc debout sur une dune avoisinant le chantier que Gaara surveilla l'avancée des travaux. Immobile, tel un cactus. Seul ses cheveux rouges sang et le foulard attachant sa gourde à son dos se mouvaient dans le vent chaud du désert. Les mains croisés sur sa poitrine, Gaara scrutait chaque recoin du désert à la recherche d'une éventuelle attaque mais rien ne se passa. Le chantier devait encore durer une bonne semaine avant d'être totalement finit. Alors Gaara ne bougerait pas de son poste et attendrait qu'il se termine.

Trois jours passèrent sans que rien ne se passe. Gaara se restaurait avec les ouvriers sur le chantier, bavardait encore timidement avec le chef de chantier et retournait à son poste d'observation. Il ne se passait rien d'anormal, rien d'étrange. Seul le regard des ouvriers envers Gaara semblait changer. Il ne leur voulait pas de mal et restait toute la journée au soleil, surveillant tel un rapace son nid. Au quatrième jour, un oiseau de proie survola justement le chantier. Il fit quelques cercles au-dessus et repartit dans la direction d'où il était arrivé. Le Jônin, repéra son manège mais ne bougea point. La nuit arriva et le même oiseau repassa par-dessus le chantier alors que tout le monde dormait. Gaara le vit et ne fit aucun geste hostile. Mais alors qu'il surveillait l'oiseau, une pluie de kunais s'abattit dans son dos. Le sable de sa gourde fut plus rapide et s'interposa entre le corps du ninja et les projectiles. Ceux-ci tombèrent sur le sol. Gaara se retourna lentement, les mains continuellement croisés et vit alors une dizaine de ninjas sans bandeaux qui le regardait en le toisant …


- Tu ne dors jamais toi !
- …

Gaara ne répondit pas, le sable autour de lui se mouvait tel un serpent hors de sa calebasse et dansait autour du ninja d'un air menaçant et protecteur. Ce qui semblait être le chef de l'unité s'avança et lui dit …

- Tant pis pour toi gamin !

Une nouvelle pluie de shurikens arriva droit devant lui mais le sable fit son office en le protégeant une énième fois. Les ninjas restèrent surpris devant cette défense impressionnante. Mais apparemment ils connaissaient Gaara et savait à quel point ses pouvoirs pouvaient être puissants. Ils encerclèrent le ninja à la gourde avant que celui-ci ne leur dise …

- Faîtes demi tour et repartez d'où vous venez.

Ils n'écoutèrent pas et deux ninjas essayèrent de l'atteindre par le taijutsu. Le sable bloqua leurs attaques sans inquiéter Gaara et enserra leurs membres d'une poigne forte …

- Vous l'aurez voulu. Sabaku sousou.

Le sable broya les deux membres des ninjas qui hurlèrent de douleur, puis le sable les envoya valdinguer plus loin dans l'incapacité de se battre à présent. Trois autres ninjas s'essayèrent au ninjutsu et usèrent de l'affinité du feu pour essayer de venir à bout du ninja. Le sable forma un cocon autour de Gaara et le protégea une nouvelle fois.

- Suna jigure.

Le cocon se désagrégea pour se transformer en une pluie de sable meurtrière, fonçant en ligne droite sur les rangs ennemis. Tels des projectiles, le sable perfora le corps des ninjas qui restait sauf le chef de l'unité qui ouvrit des yeux effrayés. Ses hommes étaient soit morts soit agonisant. Gaara s'avança vers le chef mais celui-ci leva un kunai tremblant devant lui et lui dit d'une voix apeurée …

- N'approches pas gamin ! J'appartiens à une unité plus importante, si je ne rentres pas ce soir de ma mission une armée plus grande viendra ici pour décimer le chantier et ses ouv …
- Sabaku sousou.

Le ninja mourut dans une explosion sanguine. Que cette armée vienne, Gaara attendrait.

Le quatrième jour, Le Jônin se tenait toujours sur sa colline, surveillant le chantier. A la différence aujourd'hui qu'une armée se tenait de l'autre côté du chantier. Une centaine d'hommes armés jusqu'aux dents s'avançaient et chargeaient le chantier. Mais les ouvriers ne s'y trouvaient pas. Ils se tenaient tous derrière Gaara qui les avait prévenu dès le matin qu'une armée allait essayer de perturber le chantier. Celui-ci étant vide, Gaara pouvait tout à loisir se déchaînés sur ses petits insectes grouillant sur son sable chaud et encore endormi. Gaara bougea enfin, ses jambes s'écartèrent et il joignit les mains devant lui, fixant l'endroit où allait se propager son attaque …

- Ryusa bakuryu.

Une avalanche de sable se souleva de derrière la ligne d'assaut des ninjas, les recouvrant rapidement d'une épaisse couche de sable. Le chantier ne risquait rien, Gaara contrôlant le mouvement de l'avalanche. L'armée fut décimée sous des tonnes de sable condensées sur eux et le calme revint dans le désert après cette brusque attaque massive. Gaara s'accroupit et toucha le sol de ses deux paumes et lança …

- Sabaku taiso.

Le sol trembla et la tonne de sable qui s'était répandu sur les lignes ennemis fit pression sur leurs corps enfouis et les broya sous terre. L'assaut avait à peine duré une minute mais c'était comme si il ne s'était rien passé. Seul la topographie du lieu avait changé à cause du mouvement du désert. Mais le chantier était entier et les ouvriers reprirent les travaux tranquillement. La fin de semaine arriva sans que rien ne vint perturber la fin des travaux et l'abri pour les Fils du désert fut terminé. Le chef de chantier remercia Gaara de sa protection. Il lui tendit sa main et il se passa quelque chose que Gaara ne put jamais faire: serrer une main. Le chef de chantier avait complètement changé son regard vis à vis de Gaara et aucune menace, aucune peur n'émanait de lui, laissant alors Gaara touché quelqu'un pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 335
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 20
Localisation : In my Bubble, my World. Imagination.
Village : Konoha
Affinité : Hyôton


Description du Shinobi
Grade: Hokage
Points de Chakra:
120/1000  (120/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Mission de rang B "L'architecte du désert"   Sam 10 Aoû - 17:18

Excellent !!
Je valide Wink
+ 15 pts de Chakra !

_________________


Merci à Canigi-kun :3
- Nommé distributrice de câlins il y a peu -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission de rang B "L'architecte du désert"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Le RPG. :: Kaze no Kuni - Suna Gakure no Satô :: Désert de Suna-