Partagez | 
 

 Amour et Haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 237
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 26
Localisation : Là ou me mènne mon destin.
Village : Konoha no Sato
Affinité : Katon


Description du Shinobi
Grade: Jōnin
Points de Chakra:
165/1000  (165/1000)
Techniques:

MessageSujet: Amour et Haine   Jeu 10 Oct - 17:05





Uchiwa Nozomi



Il s'était passer beaucoup de choses durant notre voyage au village de Konoha et globalement ce voyage avait été fort instructif. J'avais réussi plus ou moins à renouer le dialogue avec ma mère. En effet, j'avais eu beaucoup de mal à digérer le fait qu'elle m'ait cachée mon identité pendant tout ce temps, mais au final ce n'était pas si grave. Tant qu'elle était là avec moi tout allait bien.

Comme toutes les aventures avaient une fin, il avait été temps de rentrer dans notre pays du vent natal, car j'étais quand même une Ninja de Suna, avec toutes les obligations que cela impliquait. Trois jours de marche, et déjà la fin de la première journée. Le trajet s'était fait dans un scilence de cathedrale, visiblement tout ne s'était pas passer pour Haruna comme elle l'avait voulue au court de son séjour. cela allait surement lui passer. Nous fîmes finalement halte après de longues heures de marche dans une petite clairière non loin de la route. nous étions proches de la frontière, mais se reposer était une sage décision, les routes de nuit n'étaient pas sur.



- Bien ça me semble être un bon endroit Nozomi -

- Je vais chercher du bois ? -

- Non, ce n'est pas ce que je voulais dire, tu n'a pas compris. Mais qu'importe, je n'attend plus rien de toi désormais ... -



Intriguée je dévisageai ma mère un court moment, elle avait une lueur étrange dans le regard ... de la ... haine ?


- Ce que je veux dire c'est que c'est un bon endroit pour me débarrasser du pois mort ... -


Mon visage enjouer changeai d'un coup pour une expression d'horreur à peine masqué, que voulait t'elle dire ? De quoi parlait elle ?


- M..maman ? de q/ -

- SCILNCE ! Tu n'a pas le droit a la parole monstre ! -


C'est de moi qu'elle parlait ?! Mais ce n'était pas possible ! J'étais sa fille ! Nous nous étions toujours si bien entendu ! Pourquoi ce brusque revirement ? Pourquoi parler de moi comme un monstre ? un Pois mort ?


- Je hais les gens de ta race, ton Sang est pourris Nozomi, aussi pourris que celui de tout tes enfoirés de semblables aux yeux rouges ! -


Je ne comprenais pas, je ne pouvais pas imaginer ou concevoir que ma mère pouvait me détester a ce point, elle qui avait toujours été si douce, si attentionnée envers moi. Ma propre mère ... Un tell discourt ...


- Mais maman, je/ -

- J'ai dit SILENCE ! Tu n'est pas ma fille ! Tu n'est qu'une salope de meurtrière comme tout ceux de ton espèces. Je sais ce que tu as fait l'autre nuit, le Ninja de Kiri que tu as tué. Je pensais qu'en te cachant ton identité toutes ces année tu serait différente, mais en fait tu est comme les autres, un animal ... VOUS ÊTES TOUS DES ANIMAUX !


Je tombai à genoux, choquée, brisée dans mon âme et dans mon cœur. Rejetée ainsi par ma mère, la personne la plus chère à mes yeux. Je ne savais que faire, comment réagir, que dire ?

- Tu est un monstre, une meurtrière emplie de haine et je vais t'envoyer rejoindre tes semblables en enfer Nozomi ... -

Je levai brusquement la tête pour voir à mère se jeter sur moi avec mon propre sabre ! Mes Sharingan apparurent dans mes yeux brusquement et me permirent d'avoir le réflexe de me jeter en arrière. Je tombai au sol lourdement après avoir sentis la pointe de la lame de Shirayuki passer à quelques centimètres de mon visage.

Une nouvelle fois Haruna se jetai contre moi la lame pointée vers le sol dans le bût de m'empaler. Cette fois-ci mes Sharingan me permirent d’étudier la posture et les mouvements de ma mère. Tout trahissait une réelle envie de me tué, le regard, la gestuelle ... Ce n'était pas un entrainement, elle voulait vraiment ma mort.

Je sortis un Kunaï de ma sacoche et déviai la lame blanche qui me coupai la joue d'une entaille laissant s’écouler un fin filet de sang. La vue de mes Sharingan enrageai davantage encore ma mère qui envoyai son pied dans mes côtes. Ce coup me fit décoller du sol en un cris de douleur et fût immédiatement suivis d'un nouveau coup de pied en reprise pendant la projection qui me fit voler contre un arbre.

Le souffle couper par la douleur et les yeux inonder de larmes, j'étais là à pleurer comme une enfant. Haruna se jetai de nouveau sur moi et me frappai de taille. Je me jetai encore une fois sur le côté pour éviter le coup et fût aussi sauver par l'arbre, dans lequel Shirayuki vain se ficher après avoir couper l’écorce et le bois sur un bon quart du tronc. Bloquer ainsi l'arme était inutilisable, mais ma mère était aussi une Kunoichi ... Certes à la retraite, mais une ancienne Jûnin contre laquelle je n'avais absolument aucune chance de gagner, Sharingan ou pas. De plus je ne voulais pas me battre contre elle, c'était trop dur.



- Cesse de pleurer comme une mauviette et défend toi ! Je ne veux pas te tué trop vite, laisse moi savourer ma vengeance, Uchiwa ! Je vais venger tout les gens que tes semblables ont assassiner, les vies qu'ils ont briser ! -


Pourquoi devais-je payer pour des actes que je n'avais pas commise ? Mon sang me rendait t'il réellement si mauvaise que ça ? J'étais réellement un monstre ? Haruna sortis une paire de Kunaï et m'attaquai de nouveau avec.


- Aller ! viens mourir et aller la ou doivent se trouver tout les maudits Uchiwa ! Dans l'autre monde ! -


Alors c'était ça ? Les Uchiwa étaient réellement maudit ? Oui, sans l'ombre d'un doute et j'avais aussi été frappée par cette malédiction. Je la détestait, ma propre mère m'avait rejeter et tentait de m'assassiner tout en crachant sur mon nom, mon clan.

Je la ressentais, je la sentais poindre au plus profonde de mon être, germer telle une fleur noir qui allait bientôt éclipser toute lumière irradiant mon cœur, la Haine, la haine des Uchiwa implanter en moi par la trahison et le rejet.

Mon regard changeai, mes Sharingan se mirent à fixer ma propre mère avec la détermination implacable de la faire taire,  la détermination à défendre ma vie et l'honneur de mon clan, même si cela impliquait de prendre la vie de ma propre mère.


- Arrête ce délire ... TOUT DE SUITE !!! -

De mes deux mains je stoppai les Kunaï, les laissant se planter dans mes paumes sans qu'un seul cris de douleur ne s'échappe de ma bouche, les blessures physiques quel qu'elles seraient toutes trop faibles pour être ressentie à travers la douleur qui transperçait mon âme.

Mon sang giclai au visage de Haruna alors que je saisis les mains de ma mère sans faire attention au armes planter dans mes paumes. puis j'envoyai mon pied dans son ventre, coup qu'elle bloquai sans mal en interposant son genoux et en ripostant immédiatement d'un coup de pied qui m'envoyai de nouveau voler plus loin.

Je me réceptionnai et retirai les Kunai de mes mains avent de voir Haruna effectuer une série de mudra que je reconnue tout de suite. Je l'imitai immédiatement et finis sur le mudra du Tigre synchroniser avec celui de ma mère.



- Katon ! Gouka Mekyakuu ! -
- Katon ! Gouka Mekyakuu ! -


Deux imposants jets de flammes sortirent respectivement de ma bouche et de celle de ma mère pour rouler l'un vers l'autre et se percuter en une puissante déflagration, carbonisant les arbres se trouvant sur le passage. Alors que les flammes lutaient pour prendre le dessus l'une sur l’autre, je me sentais de plus en plus trahis, la colère et la haine m’envahissaient de plus en plus.

Je mis toute ma rage dans ma technique qui s’amplifiait de plus belle alors que ma haine et mon désespoir atteignis son paroxysme. Les tomoe de mes Sharingan se mirent à tourner autour de ma pupille pour laisser place à une troisième petite virgule sombre qui pris sa place à son tours dans l'océan rouge de mes iris.

Je mettais toutes mes forces, toute ma haine et toute ma rage dans mon attaque. Haruna ne pouvait tenir face à un tell acharnement et un tel déluge de haine. Elle reculai vivement pour éviter de finir brulée par ma technique Katon et ne pût me voir à temps passer au travers du rideau de flamme mourante, un Chakra Eijinto à la main. La jûnin tentai de se dégager, mais il était bien trop tard, mes Sharingan avaient déjà lue la tentative d'esquive depuis longtemps. Ma main corrigeai sa trajectoire pour se poser droit sur la poitrine de ma mère, sur son cœur.

Le scallpel de chakra tranchai sans mal au travers de l'organe vital qui se retrouvai fendu en deux dans sa poitrine. Haruna stoppai net tout mouvement, dévisageant mon visage haineux et mes yeux rouge qui la fixaient intensément. Elle laissai aller un long flot de sang par sa bouche avent de s'affaisser contre un arbre, sans me lâcher des yeux.



- M..ma ... p..eti..te ... -


Elle me regardait toujours, sans vaciller. Mes yeux à moi toujours poser sur elle, ma mère, en train de mourir devent moi ... Non, elle était déjà morte, depuis plusieurs seconde. Si douloureux, j'avais si mal. Comment avaient t'ont put en arriver là ? .... Alors que la tention et la haine retombaient, je commençais seulement à réaliser ce que je venais de faire.


- M..Maman ? ... -


Un appel futile, lancer par la jeune fille que j'étais encore profondément attacher à sa mère. Peu importe ce qu'elle avait put dire, put faire, elle était ma mère et je l'aimais plus que tout.


- Maman .. ou..ouvre les yeux ... s'il ... l'il te plais ... -


Futile, elle était morte, de mes mains. Je levais mes mains couvertes de sang pour les regarder. Les larmes me montèrent au yeux telle un flot de douleur, mes genoux heurtèrent le sol.


- UAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!! -


Un effroyable cris d'horreur et de désespoir retentis dans la nuit, poussé avec toute l’énergie qui me restait. Toute l'amour que ressentais pour celle qui m'avait mise au monde, élever, chérie, toute apprise ressortait brutalement dans ce cris de douleur perçant les cieux.

La douleur dans mon cœur devenait de plus en plus insoutenable. Un fleuve de larme coulait de mes yeux et sur le corps sans vie de ma mère au dessus duquel je m'étais affaisser. Couverte de son sang, je n'en avais que faire. Tout ce que je voulais c'était être proche d'elle, ressentir sa douceur et sa chaleur au moins encore une fois, une toute petite fois. Pouvoir me réfugier dans ses bras et dans son amour, mais toutes ces espérances et ces désirent étaient futiles. Haruna n'était plus qu'un corps froid et sans vie.
Je passai encore de nombreuses minutes à pleurer ici, ne sachant ni ne pouvant faire autre chose. Au cours du temps, un long moment, le calme me revint et les larmes ne coulèrent plus. Non pas que je n'avais plus mal, mais parce que je n'en avais plus à pleurer.

Regagnant un peu de lucidité, je pris conscience que tout était fini. Je réalisais qu'il n'y avait plus rien à faire si ce n'était un deuil. Je rassemblai tout le bois que j'avais pût trouver autour de moi et l’empilai avent d'allonger ma mère dessus et d'allumer le feu. Je restai donc là, debout à la regarder bruler. La douleur que je ressentais était tellement grande que mes Sharingan restaient actifs, à laisser les flammes rougeoyant danser devant leurs regard pourpre inonder de larmes.

Je restais debout ici, jusqu'à ce que tout son corps sois entièrement consumer et jusqu'à ce qu'elle ne sois plus que cendre. Je restais concentrée sur les flammes à me rappeler tout les moments que j'avais passer avec elle. Toute l'affection qu'elle avait eu pour moi, je la ressentais encore, je l'avais toujours ressentie, même lorsque nous nous étions battues ici à la foute fin. J'avais lue son amour dans ses yeux, une chose qu'elle n'avait pût cacher assez longtemps pour mourir avec la haine au visage.

Je pris une petite boite dans mon sac que je remplis de cendre avent de la ranger. Je saisis mon sac ainsi que mon Sabre et le sac de Haruna avent de repartir. Pas de camps, pas de sommeil et pas de pause, je ne voulais pas perdre de temps et surtout pas ici ....


[center]


_________________
Nozomi's Theme


Ceux qui connaissent le véritable bonheur sont maudits à jamais,
car il ne leurs restes plus à découvrir qu'une souffrance sans borne ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Amour et Haine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Le RPG. :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Pays du Feu-