Partagez | 
 

 [Validé] l'Oeil de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: [Validé] l'Oeil de la nuit   Mer 30 Mar - 17:53


¤ Identité de votre Personnage ¤

  • Nom : Shinoda
  • Prénom : Kenji
  • Type : Shinobi
  • Âge : 20 ans
  • Nindô : Devenir Epéist Legendaire !
  • Village souhaité : Kiri
  • Avez-vous lu les Règles ? Mifu-Mifu has confirmed ! (Niaha ! Birdie =D)


¤ Techniques ¤

  • Affinité(s) : Katon - Raiton
  • Techniques :

    Katon Ryuuka no Jutsu



    Après avoir Immobilisé son ennemie L'utilisateur lance un grande jet de feu sur un fil, cable, lien qui va directement jusqu'a sa cible...

    Raikyuu no Jutsu



    L'utilisateur lève les bras (ou deux armes métalliques) et forme entre elles une boule d'électricité qu'il peut ensuite projeter sur son adversaire.

    Invocation Arme



    Grâce à cette technique l'utilisateur peu invoquer deux Shuriken Fuma et les lancers rapidement sur l'ennemi avec un effet afin qu'il surprenne l'adversaire, le shuriken frappe cinq fois (sur une ou plusieurs cibles)

    Discrétion d'Assassin



    Cette technique permet en une seconde d'apparaitre a dix centimètres de l'adversaire, c'est aussi un art secret de la discrétion vu qu'il permet de faire des attaques discrètes sans être repéré, si votre adversaire à un niveau inférieur ou égale vous êtes complètement invisible a c'est yeux.

    Charge Assassine



    Cette technique atteint les limites du Ninja, le shinobi atteint une vitesse prodigieuse afin de porter un coup fatal avec un sabre légendaire.


¤ Descriptions ¤


Physique :

    « Vous voyez ce grand jeune homme là-bas ? Et bien, c'est lui, Shinoda-san. »
    Un villageois.

    « Ah oui, je me rappelle maintenant. Il a bien grandi le p'tit gars. Je l'ai connu quand il n'était encore qu'un jeune Genin, cela remonte à des années maintenant. Il a bien poussé, je crois qu'il est même l'un des plus grands gaillards qui courent ces rues. Quand je dis grand, c'est....vous savez, environ un mètre soixante-quinze, un mètre quatre-vingts. Il faut dire que la population d'ici n'est pas très grande, c'est normal, il fait parti de la génération qui a grandi en même temps que la paix qui unit nos pays désormais, ça aide l'estomac ! La preuve, quand on le regarde bien, on voit que c'est un jeune homme dans la fleur de l'âge en parfaite santé. Ni trop musclé, ni trop mince, la carrure d'un athlète parfait prêt à devenir un messager hors pair ! Ça manque beaucoup dans la région, étant donné que tout le monde utilise les oiseaux pour les messages pas très importants. Je m'égare, je m'égare... Je crois que j'ai tout dit, un grand gaillard assez costaud qui n'a rien a envié à personne ! La santé, y a qu'ça de vrai ! Ha ha ha !! »
    Un commerçant du village.

    «Shinoda-san ? Oh mais oui ! Je crois qu'il n'y a pas une jeune fille dans ce village qui ne connaisse pas l'existence de cet étal....ce Shinobi, pardonnez-moi....Hi hi... Il passe souvent dans le centre ville quand il part en mission, ou quand il en revient, même si on doit surveiller à peu près tous les jours, tous les soirs, pour savoir quand il passe. Tout ce que je peux vous dire, c'est que des jeunes bons hommes comme lui, il n'y en a pas des masses ! Rien qu'en regardant son visage, une peau aussi nette et aussi pâle que la sienne doit être douce au toucher.....et ces petits yeux....Ah, oui, ses yeux. Je me posais la question mais, ses yeux, malgré le fait qu'ils soient d'un bleu ciel resplendissant, paraissent aussi vides que cette cruche d'eau, là. Bon, c'est effrayant mais c'est excitant, ça lui donne un petit côté insaisissable, vous comprenez ? Cela va très bien avec ses cheveux en épi d'un brun teinté de reflets bleus très sombres et coiffés en bataille tel un rebelle fougueux, à se demander s'il est vraiment né dans ce village ou bien s'il avait des origines étrangères. Un étranger ! Cela expliquerait le pourquoi du comment. Vous...vous me suivez ?»
    Une fleuriste du village.

    «Ce Shinobi ? Hm, oui, je vois de qui il s'agit. Et bien, je dirai qu'il est assez étrange, exotique même. Vu son âge, il est né avant la Grande Guerre Shinobi, il ne doit peut-être pas venir d'ici. Qu'est-ce qui me fait dire ça ? Je l'ai eu comme élève à l'Académie, même si ça n'a pas duré très longtemps. La plupart des hauts gradés du village, ainsi que dans la majorité des autres villages, portent comme tout le monde leur bandeau frontal autour du front, leur veste de protection avec les fameuses poches à parchemins à l'avant, veste que l'on reçoit dès l'obtention du grade très convoité de celui de Chūnin. Mais lui, il fait parti de ces "extrava-gens" qui délaissent la tradition et s'exhibent dans des vêtements tape-à-l'œil. Imaginez ! Une combinaison moulante de couleur noire à longues manches, avec par-dessus une sorte de pull blanc bleu ciel, ainsi que par-dessus à nouveau un gilet sans manches noir. Pour le bas, en plus de la combinaison, il porte un baggy blanc en coupe droite, avec bien entendu sa poche à kunai, des gants et ses sandales de Shinobi. Vous ne trouvez pas ça bizarre ? Bref, je ne juge pas, mais je ne comprends simplement pas son style vestimentaire. Moi ? Je suis la réincarnation du style lui-même......Ne riez pas !»
    Un professeur à l'Académie du village.


Psychologique :

    « Shino...
    Du temps où je l'ai connu, c'était un garçon qui semblait déjà avoir fermé son cœur. À l'époque, je ne savais pas encore pourquoi, mais quand je l'ai découvert, tout s'est illuminé dans ma tête. Il n'était pas triste, ni furieux, ni solitaire, il adorait parler avec les autres, il adorait jouer avec les autres, mais il y avait quelque chose qui le retenait, quelque chose qui faisait qu'il ne pouvait quand même pas ouvrir son cœur à son entourage. Un tel poids sur l'esprit d'un enfant pourrait être considéré comme un crime, mais, même moi, je l'ignorais à ce moment-là. On lui avait apprit à être respectueux avec ses aînés, ses camarades, un caractère glacial ne menait qu'au conflit, une maxime qui avait réussi à se graver dans ses principes. Obéissant, altruiste, il avait tout du petit garçon modèle, un type de personne qui ne plaisait pas forcément à tout le monde. Mais à cause de tous ces principes, il était plus difficile pour moi de savoir ce qui le rongeait pendant tout ce temps, jusqu'à il y a peu.

    Évidemment, avec le temps, les choses avaient évolué petit à petit, il souriait un peu plus, c'était déjà ça. Mais le grand changement pouvait se lire dans son regard, un regard qui fixait le ciel sans le regarder, un regard plein de détermination. On ne l'aurait pas dit comme ça, mais Shino possède un grand sens de la justice. Quelques fois têtu et cruel sur les bords, tout partait d'une bonne intention chez lui. C'était amusant de voir à quel point il pouvait être sérieux à propos de broutilles que même la plupart des commères du village prenaient quelques minutes à oublier. Un homme stable, un homme efficace, un homme à l'esprit curieux et ouvert, d'ailleurs, son intelligence et ses intenses réflexions étaient ses armes les plus affûtées. Quoi qu'il en soit, qui que vous soyez, il est toujours agréable de discuter avec lui, c'est une expérience enrichissante et intéressante que je pratique un peu tous les jours...hi hi.

    Mis à part ça,il ne fait nul doute que Shino est quelqu'un de serviable et gentil. Il ne pourrait pas laisser quelqu'un dans le besoin sans aide, il est prêt à tout pour aider ceux qui l'entourent. Ne lui dites pas que j'ai dit ça hein, promis ? Il est toujours aussi réservé, un peu anxieux parfois. Ce qui fait le plus peur chez lui, c'est le fait qu'il soit impulsif. Quelque part, ça peut être une qualité, car il réagit toujours au quart de tour, ce qui fait qu'il ne laisse aucun temps mort dans ses pensées et émotions, mais.... Quand il ne s'agit pas de bataille, ça peut prendre des dimensions astronomiques, et voir Shino en colère, c'est quelque chose. Il tape du poing, vous jette un de ses horribles regards noirs, comme s'il allait vous transpercer avec uniquement son esprit. Ce n'est pas bien grave, car après coup, il prend conscience de la pression qu'il exerce à cet instant précis, et s'en excuse du plus profond de son cœur. N'est-il pas adorable mon Shino ?
    Qui suis-je pour lui ? Hu hu, vous aimeriez bien le savoir, hein ? .... C'est un secret !! »

    Fujitaka Ayumi, Chūnin du village.


¤ Histoire ¤

    Prologue Un
    Sous les Yeux des Dieux du Ciel


    Le regard. La vue, l'un des sens les plus développés chez l'être humain. Ce sens vicieux qui transmet au reste du corps tout ce que les yeux voient. Ce jour-là, si cet homme n'avait pas eu de très bons yeux, il n'y aurait pas eu d'histoire. Cet homme, un homme inconnu placé dans les rouages du destin l'espace de quelques précieuses minutes, juste le temps pour que son geste puisse causer le début d'un long périple empli de douleur et de souffrance. Ce jour-là, cet heureux protagoniste d'un jour se trouvait sur le flanc extérieur de l'une des plus vaste îles, qui recouvraient ce que l'on nommait le Village Caché de la Brume. La tempête faisait rage. Mais ce n'était pas n'importe quelle tempête. Il s'agissait d'un blizzard terrifiant, refusant de quitter son domaine que représentaient les sommets de ces toits du monde. Malgré toutes ces difficultés, malgré tous les efforts que Mère Nature avaient engendré pour contrer le destin, cet homme avait su percer la vérité. Dans la pénombre de ce dense brouillard, il aperçut une silhouette, une silhouette de femme plus précisément, qui était restée debout là, immobile. Alors que tout son être avait décidé d'aller à la rencontre de cette mystérieuse présence, celle-ci se mit à s'éloigner aussi rapidement qu'elle le put, en laissant derrière elle un souvenir à jamais gravé dans la mémoire de cet homme. Un regard aussi blanc que la neige, illuminé par les reflets des flocons qui tombaient avec force contre le sol.


    Ne voulant pas laisser s'enfuir cette inconnue, l'homme tenta d'emboîter le pas, mais il était trop tard. Il avait réussi à atteindre l'endroit où elle se tenait avant de se fondre dans le paysage, scrutant tout autour de lui en quête du moindre indice concernant la direction que cette femme avait pu prendre. Rien, elle s'était littéralement volatilisée. Une action vaine de sa part, qui l'avait conduit hors de son itinéraire initial, lui compliquant ainsi davantage la tâche, par ce tempête pittoresque et frigide. L'homme exalta un soupir, tout en baissant la tête par pur désespoir, et ce fut à cet instant précis que le destin frappa. Ses yeux, aussi distraits qu'ils avaient pu être à ce moment-là, fixaient une forme étrange se tenant entre ses pieds. Rapidement, il se baissa et dégagea l'amas de neige accumulée à cet endroit, et sa surprise n'en fut que plus belle. Comme un miracle, la tempête prit fin, les rayons du soleil transpercèrent ensuite à leur tour les kilomètres de voile orageux qui se dressaient dans le ciel. Ce que cet homme avait trouvé, c'était un linceul couleur bleu ciel, dans lequel se trouvait un nourrisson endormi, sans doute gelé par la température ambiante. Un hasard qui lui avait sauvé la vie, un hasard qui avait permis à cet enfant de connaître les joies et les peines de la vie en ce monde. L'homme était en larmes, tant il était ému par l'absolue destinée de cet enfant. Alors que le ciel s'ouvrait au dessus de leur tête, l'homme donna un nom à cet enfant. Kenji Shinoda, tout simplement parce que la tempête s'était arrêté à sa découverte, comme si les cieux avaient accepté leur défaite, mais aussi parce qu'il avait été trouvé ici, sur l'une des îles du Pays de la Brume.


    Cette trouvaille miraculeuse ne devait pas être inutile, pensa l'homme. Pour éviter un drame que même les dieux pourraient pleurer, le sauveur se remit en route vers son village, avec un lourd poids au cœur qui le forçait à donner le maximum de lui-même afin de retourner le plus vite possible à sa destination. Les jambes tremblantes, les mains pétrifiées par le froid, le corps tout entier croulant sous la douleur, rien ne pouvait empêcher cet homme d'avancer, son esprit déterminé à ne pas laisser cet enfant mourir en chemin. Le courage et la volonté d'un homme pouvait donner des ailes, et pour son cas, ce fut presque le cas, car il avait réussi à atteindre son objectif en moins de temps qu'il ne fallait habituellement pour le faire. Complètement exténué, il remit l'enfant au centre des soins du village, en leur disant qu'il s'appelait Kenji. Il pouvait maintenant sourire, il pouvait maintenant se réjouir et libérer toute cette pression qui pesait sur ses épaules, sa mission était désormais accomplie. Le corps allongé, le souffle exaltant, il n'avait pas constaté que les dieux voulaient eux-mêmes le remercier d'avoir tant donné pour ce nourrisson, à tel point qu'ils voulaient lui offrir une place à leurs côtés. Ainsi, sans qu'il ne s'en rendit compte, le sourire aux lèvres, son âme l'avait quitté, son corps n'ayant pas pu se remettre d'un tel effort. Personne ne saurait ce que ses yeux avaient vu, personne ne saurait pourquoi il avait été là-bas, mais une chose était sûre, ce furent à travers ses yeux que les dieux avaient décidé de donner une chance à celui que tout le monde appellerait dorénavant....Le Renard Celeste.

    Prologue Deux
    Prémices d'un Soleil voilé de Sables


    Les premiers pas d'un tel miraculé ne s'annonçaient pas de tout repos. Tout d'abord, avoir été sauvé était une chose, mais récupérer des blessures infligées par les crocs du blizzard en était une autre, surtout pour un nouveau-né. Une étoile veillait sur lui, car le village dans lequel il avait atterri possédait des talents rares dans ce domaine encore inexploité à l'époque que représentait la médecine. Une motivation sans faille, un désir brulant de sauver les patients qui tombent sous leurs mains, ces guérisseurs pouvaient donner leur âme pour sauver ceux qui avaient besoin. Fort heureusement, ils n'avaient pas à atteindre de telles extrémités pour soigner le petit Kenji. Des soins prodigués plus qu'efficaces, mais uniquement sur le court terme. Avec un résultat comme celui-ci, il y avait deux constats à faire : le premier était que le nourrisson assimilait parfaitement les infusions médicinales, mais le deuxième était que ce même garçon supportait très mal le climat ambiant, froid et humide. Malgré tout, il n'y avait pas trente-six milles solutions. Ils devaient continuer de le soigner, car bouger du village était une notion qui ne venait même pas à l'esprit du plus dépravé des villageois. Et pourtant. Pourtant, il existait bien une personne, qui avait été mise par hasard au courant de la situation du petit, qui ne rêvait que d'échapper à l'enclos protecteur du Village Caché de la Brume. Une jeune fille, environ la vingtaine, s'était portée volontaire pour emmener l'enfant dans un pays aux brises chauffées et au soleil revigorant. Personne ne pouvait l'en empêcher, car elle n'avait ni foyer, ni famille, une des nombreuses orphelines abandonnées à leur sort qui ne vivaient que par la bienveillance des marchands du village. Avec une poignée de ryos, monnaie qui avait été décidée quelques temps auparavant comme étant la monnaie "internationale", cette jeune fille fut autorisée à quitter le village en compagnie du nourrisson, en direction du Pays du Vent et de son désert ardent.


    Un périple moins long et moins rigoureux que ce à quoi s'attendait cette nouvelle "maman". Depuis les bordures du Pays du Foudre, il ne lui a fallu qu'un jour et demi de traversée pour franchir cet enfer de sable, avant de parvenir à obtenir le visuel de la grande porte de pierre qui marquait l'entrée du mythique Village Caché du Sable. Évidemment, tout au long du chemin, elle s'était occupée du bien-être de "son" enfant, en lui évitant une trop grande exposition au soleil, lui évitant la soif et la faim pour une raison inconnue, elle était capable de lui donner le sein ainsi que les autres besoins naturels d'un bébé de cet âge. On dirait qu'elle avait parfaitement acquis sa nouvelle fonction, comme si même si c'est le cas elle avait dans ses gênes cet instinct maternel. Ses pas finirent par s'arrêter au pied de cette porte, gardée par deux hommes aux allures guerrières, effrayantes pour une jeune fille qui n'avait pas l'habitude de voir ces hommes que l'on appelait "Shinobi", même dans son propre village. Voyant qu'il s'agissait là d'une jeune fille et d'un bébé, ils ne déblatérèrent pas longtemps et leur permirent de rentrer au sein du village, sous réserve de passer par la Tour du Kazekage. Des voix rauques, des regards de tueurs, il était difficile de lire la compassion dont ils avaient fait preuve à travers leurs yeux. Ce furent donc des mots que la jeune femme ne demanda pas à répéter deux fois, et il était certain qu'elle allait suivre à la lettre la moindre de leur directive. De plus, ce n'était pas compliqué. Rien qu'en marchant, elle avait croisé nombres de ces soldats, qui, au premier regard, comprenaient qu'elle venait d'arriver ici, et qu'elle ne savait pas où aller. Tous, sans exceptions, lui indiquèrent le chemin de cette fameuse tour, sans qu'elle n'ait eu à ouvrir ne serait-ce qu'une fois la bouche. Elle ne tarda pas à se retrouver face à celui que tout le monde considérait comme étant le chef du village, le seul et unique Kazekage du Village Caché du Sable. Elle n'eut qu'à donner son nom, un nom qu'elle inventa évidemment, pour commencer une nouvelle vie. Elle connaissait le nom du nourrisson, alors il était simple pour elle de se trouver une appellation adéquate. Kaminari Suzume. Sans grande réflexion, elle avait été acceptée, et elle vivrait à l'hôpital du village en attendant de trouver une maison où elle pourrait loger.

    Chapitre Un
    "Avec mes Poings !"


    Tout commence alors que le nourrisson rescapé au climat du Pays de la Brume atteint son sixième printemps. Jeune garçon maintenant en pleine santé, il était cependant rare de le voir en dehors de sa maison. Il voyait en cette femme qui s'appelait Suzume sa véritable mère, une mère qui lui donnait un amour encore à ce jour incontesté. Durant la journée, celle-ci lui apprenait tout ce qu'il fallait apprendre sur le monde dans lequel ils vivaient, soit plus précisément la vie d'un Shinobi. Encore jeune et intrépide, cette jeune maman rêvait de pouvoir épouser un homme issu de cette caste militaire prestigieuse celle des Shinobi, évidemment. Elle ne pouvait pas elle-même devenir une Kunoichi, étant donné qu'elle devait s'occuper du petit Kenji. C'était comme si elle avait sacrifié son rêve pour avoir un enfant, un enfant à qui elle laisserait tout son amour ainsi que tout son savoir. Kenji était loin d'être un enfant dénué de bon sens et d'intelligence, il pouvait même assimiler tous les concepts de base du contrôle du Chakra et de l'utilisation des techniques Ninja. Suzume prit alors la décision de l'inscrire à l'Académie Ninja du village, commençant ainsi la vie pleine de péripéties du petit brun.


    Mais tout ne pouvait pas se passer aussi bien. À peine son enfant envoyé à l'école, Suzume fut prise de violents tremblements, jusqu'à s'écrouler complètement, gisant au sol tel un cadavre. Heureusement, un membre du Département Médical de Suna était passé par là, inquiet d'un détail dans la santé de cette immigrée. Le soir même, Kenji accourut à l'hôpital mais il ne pouvait voir tout de suite comment allait sa mère. Un médecin vint vers lui et lui expliqua la situation. Suzume possédait un pouvoir héréditaire qui forçaient ses cellules à produire de la chaleur, en prévision à l'utilisation de techniques de type Katon. Le miracle était qu'elle avait réussi à survivre pendant six longues années dans ce climat aride sans jamais flancher. La seule solution qui lui restait pour survivre était de repartir vers le nord, près du village du Pays de la Brume la ou le climat et humide, ou bien carrément au Pays des Neiges. Cette fois-ci, étant donné que Kenji était maintenant inscrit dans les registres du Village Caché du Sable en tant qu'Apprenti Ninja, il ne pouvait partir avec elle. Encore inconsciente, c'était à lui de prendre la décision à ce sujet, un choix difficile pour un enfant qui venait de prendre conscience de l'existence de son entourage. Les larmes aux yeux, il choisit de laisser sa mère en vie, de la laisser partir loin de lui dans ces lieux reculés qu'il n'avait jamais connu.


    À partir de ce jour, Kenji se retrouva seul, complètement tout seul, jusqu'à ce qu'on le place dans une des familles du village, les Fujitaka. Là-bas, il fit la connaissance d'une des personnes qui allaient changer littéralement sa vie, Fujitaka Ayumi. Tout ne pouvait que mieux se passer à partir de ce moment-là, même si le coeur du "Renard céleste" avait fermé ses portes au monde extérieur. Malgré tout, il savait pertinemment que sa mère n'était pas morte, et pour qu'il puisse la revoir un jour, il fallait qu'il devienne plus fort, qu'il soit reconnu pour ses capacités, pour qu'enfin, il puisse sortir du village pour aller la retrouver. C'était devenu son Nindo, à cette époque, un nindo qu'il allait à tout prix défendre de tout son être, avec ses propres poings. Suite à ces évènements, il avait alors reprit les cours à l'Académie, devenant un élève plus assidu que jamais. Bons résultats, connaissances accrues, gestuelle huilée, il avait tout du parfait premier de la classe, sauf éventuellement des amis, mis à part une certaine petite fille du nom d'Ayumi. Son long chemin allait prendre forme en face de lui, chemin qu'il construisait en dépit de la réussite de ses autres camarades. L'Examen Genin était la première étape qui se dressait sur sa route. Après cinq ans dans cette Académie, il allait être le plus jeune apprenti à passer cet examen, à l'âge de onze ans. Sans aucun doute, devant les yeux ébahis des examinateurs, Kenji passa haut la main les épreuves de l'examen, faisant de lui l'un des prodiges Genin de sa génération.

    Chapitre Six
    Kenji, l'Assassin


    L'apogée. Après toutes ces années de souffrance, après toutes ces années d'agonie, il avait atteint l'apogée de ses désirs. Fort heureusement, il avait récupéré du choc qui l'avait paralysé complètement en découvrant ce qui était arrivé à sa mère, mais il y avait eu des effets irréversibles durant cette bataille. Depuis ce jour fatidique où il avait été complètement submergé de tous côtés, il ne tenait sa survie que grâce à la perte d'un des sens les plus utilisés et les plus indispensables du corps humain, la vue. Mais cela faisait trois ans maintenant, depuis cet incident. Il ne pouvait se résigner à rester sur le banc, il ne pouvait se résigner à tout abandonner juste à cause de cette infirmité. Alors pendant ces trois années de convalescence, il s'entraîna encore et encore, sous les yeux inquiets d'Ayumi, qui lui avait été assignée comme Irounin personnelle. S'il ne pouvait plus voir avec ses yeux, alors il fallait qu'il trouve un autre moyen de voir. Pendant ces années, il avait tenté diverses solutions pour palier son infirmité, et ce fut avec surprise qu'au bout de ces trois ans, il finit par y arriver. Il avait récupéré ses réflexes et sa mobilité qui avait fait de lui l'un des plus rapides Shinobi du village. Son courage et sa témérité avait ému le Kazekage, qui ne pouvait pas laisser un tel élément de son "armée" à côté des missions et des champs de bataille. Cependant, l'envoyer en première ligne restait risqué, puisque dans la mêlée il pourrait se perdre dans la distinction de son entourage. Kenji, qui refusait un tel handicap, développa une technique qui lui permettait de retrouver la vue, en quelque sorte, de manière limitée dans le temps. Avec cet atout de plus, plus personne ne pouvait l'empêcher d'accomplir son devoir en tant que Shinobi du Village Caché du Sable.


    [color=darkred]De nouveau sur pied, on lui confia alors les missions qu'il réussissait le mieux, c'est-à-dire les missions d'assassinat. Exécutant toujours ses actes avec virtuosité, il ne pouvait que prouver son efficacité auprès de ses pères. Il était devenu un homme aiguisé, d'un mental sans faille, d'une force exemplaire et d'une intelligence remarquable. Devenir aveugle lui avait apporté cet élément de perspective qui lui manquait pour créer des stratégies en toutes circonstances, cette autre vision qui faisait de lui un stratège désormais hors-pair. À chaque retour de mission, Ayumi fonçait vers lui pour voir s'il allait bien, s'il lui fallait des soins urgents ou spéciaux, elle ne pouvait s'en empêcher. La frustration qu'elle éprouvait face à la puissance de son ancien camarade était grande, car c'était la seule chose qui avait fait que l'aveugle avait grimpé les échelons sans elle. Tout ce qu'elle pouvait faire désormais, c'était attendre qu'il revienne à chaque fois, pour pouvoir s'occuper de lui. Mais ce qu'elle ignorait, c'était qu'elle n'allait plus le faire. Un de ces fameux jours de gloire pour celui que l'on nommera "L'oeil de la nuit",
    Kenji retour ni au village caché de la Brume pour aller enterrer sa mère morte d'une maladie rare les médecins de Kiri on chercher un médicament pour soigner cette maladie ils ont échoué ... en revanche par accident ils ont créé un sérum permettant de retrouver le sens de la vue. Mais cela n'a jamais était tester Kenji était le caubaille parfait, mais il fallait qui reste au village caché de la Brume de peur que le shinobi aille donner la recette du sérum au village caché du vent. Le jeune ninja pleurer tous les jours il va faire une promesse à sa mère "il ne va plus jamais la laisser seul".
    Un mois après l'injection du sérum Kenji retrouva progressivement la vue et aura développé une capacité unique qui lui vaudra plus tard le surnom de "l'Oeil de la nuit" ... il pouvait voir dans la nuit une sorte de vision nocturne. Les médecins fiers de leur découverte on injectait le sérum sur d'autres patients eu aussi aveugle mais chez eu il retrouvait qu'une vue partielle il leurs manquait la victoire contre leur handicap ce que le jeune shinobi a complet.
    Il fut convoqué dans le bureau du Mizukage. Le sujet de cette convocation n'était autre que le sujet de sa fonction au sein du village, car au village cacher du vent Kenji était un ninja expérimenter du grade Jônin, mais dans son nouveau village il était inconnu des autres ninja il devait donc refaire cet classe afin de prouver au Misukage qu'il était fort...


    Son nom, ses amis, sa "famille", son foyer, il allait devoir tout abandonner et rester au village caché de la Brume. Redevenu Genin, Kenji c'est forger un nouveau nindô: devenir épéiste Légendaire, il avait la puissance, il avait l'intelligence, et maintenant, il fallait qu'il le prouve. Ce nouveau village allait marquer le début d'une longue lignée de missions, et la création d'une histoire qui n'allait pas rester sans bruits dans le Monde des Shinobi...


Dernière édition par Kenji Shinoda le Jeu 31 Mar - 20:13, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fondateur & Shinobi Indépendant.
Fondateur & Shinobi Indépendant.
avatar
Masculin
Messages : 373
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 23
Village : Aucun
Affinité : Katon & Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
160/1000  (160/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Mer 30 Mar - 18:22

Bienvenue. Alors pour commencer, sache qu'on ne commence qu'avec 5 technique, or tu en as mis 7. Sachant en plus que le Gôryûka est spécifique à Sasuke et que donc tu ne peux la maîtriser.

Sinon, j'attends le code des règle et j'aimerais savoir si cela ne te dérangeai pas de changer ton prénom Loyd en un prénom de consonance japonaise de préférence. L'équivalent japonais de Loyd est Roidû ou tu peux en choisir un autre.

_________________
¤ Dossier Shinobi ¤
雷鳴と共に ~ Raimei Totomoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snk-naruto.forumactif.org

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Mer 30 Mar - 20:00

J'ai accidentellement envoyé ma présentation alors quel n'était pas fini, désoler Sad ... la je les terminés. J'ai donc, ainsi mis le code et si je suis obligé de change de prénom je souhaite le remplacer par Kenji.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Mer 30 Mar - 20:16

Salut Loyd et bienvenue !
Ce prénom te tient-il vraiment à coeur ? Car si c'est le cas et que tu y est particulièrement attaché, je ne vois pas d'inconvénients à ce que tu le garde, en revanche bien sûr, si ça ne te dérange pas de changer, on préférerais. Je me relis et je me rends compte que c'est pas très clair tout ça.

En bref :
→ Si le nom "Loyd" te tiens absolument à coeur, tu peux le garder
→ Si ça te dérange pas de changer en Kenji, on préfèrerai, mais on oblige pas.

Voilà =)
Pour l'histoire je la lirai en détail demain !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Mer 30 Mar - 20:48

Merci Mifune, de me laisser le choix, mais c'est pas grave vous pouvez changer mon pseudo en Kenji. Loyd c'est le pseudonyme que j'utilise tout le temps c'est pour ça... mais je vois qu'il y a que moi qui n'est pas en accord avec le forum se serait égoïste de ma part donc je veux bien le changer.

PS: J'ai une petite demande, voilà dans les autres forum en général personne n'incarne les vrais épéiste légendaire de Kiri or mis Zabuza (défois) les autres ce sont des personnages inventer qui les incarne, bref je voudrais savoir si je peux en devenir un avec une épée inventée sachant que j'ai fait un RP expliquant qui était les anciens possesseurs, comment je les obtenues etc... il fait 140 ou 150 lignes je sais plus.

Ce qui et indiquer dans le règlement:

En ce qui concerne les armes, il vous est autorisé d'en posséder tant qu'elle ne possède pas de spécialité à part entière, dans quel cas cela sera considéré comme une technique. Vos armes ne doivent pas être extraordinairement puissante.




Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Jeu 31 Mar - 11:24

Pour ça, il faut voir avec Mei, c'est elle qui gère et qui décide en ce qui concerne les épéistes.

Je confirme donc que je change ton pseudo en Kenji Shinoda !

Les épéistes ne sont pas tous forcément morts sur ce forum d'après les écrits de Mei. Il me semble qu'elle les prétends disparu. Attends sa réponse =D !

PS : Attention, on ne commence qu'avec deux affinités ! Pas trois, tu dois en enlever une !


Dernière édition par Mifune le Jeu 31 Mar - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Jeu 31 Mar - 12:15

Bienvenue !
Alors il y a quelques détails à corriger dans ton histoire.

1. Avant tout, il faut savoir que l'ANBU est une unité d'intervention spéciale unique à Konoha ! Elle n'existe pas dans les autres villages ! Chaque village possède son unité spéciale. Pour Konoha c'est l'ANBU et la Racine, tandis que pour Kiri, ce sont les Épéistes Légendaires et les Shuei no Kasumi Naishô...

2. Tu donne une nom et une fonction à un personnage important de Kiri, le dirigeant du centre médical de Kiri. Or tu ne peux pas, car il s'agit d'un PNJ du village et il faut donc que tu respectes le nom qui lui est donné dans le forum, etc...

3. Je tiens à préciser que j'aime beaucoup le style d'écriture et l'histoire et super originale, cependant, dans l'avant dernier paragraphe, tu as dû te dépêcher, car c'est bourré de fautes ! Pense à relire =D !

4. Tu ne peux pas faire parti de l'ANBU, donc, parce qu'elle n'existe pas, et tu ne peux pas encore faire partie des Shuei, puisqu'il faut être minimum Chunin. Et tu commence Genin.

5. En ce qui concerne être un épéiste tu ne peux pas l'être tout de suite, il faut que l'on fasse un RP. De plus, pour être épéiste tu ne peux prendre une épée inventée, tu dois prendre une des épées du manga, en expliquant comment tu l'obtiens. Mais nous élaborerons ceci quand tu sera validé =) !

Voilà voilà ! Bon courage pour les modifs à faire ! En tout cas de Pré-valide et t'accepte à Kiri.
En espérant de retrouver très vide dans un RP à Kiri !
Mei =3 !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Jeu 31 Mar - 17:28

Ok j'ai rectifié ma présentation j'espère que j'ai tout réglé... Smile

J'ai aussi pris compte des informations sur Kiri que tu a écris: "Le Parchemin de la Brume" (je le trouve très complet et bien détailler Wink ) et puisque je suis genin je pense que pour moi, Hakumei Metsui serait un parfait sensei... (si sa fonction lui permet) car si tu a pris compte de mes techniques la majorité son des jutsu d'assassinat la plupart utiliser par Zabuza.

PS: Si je dois prendre une épée légendaire qui existe déjà dans le manga... je pense que Kiba (Le Croc du sabre foudroyant) serait la mieux adapter à mon style de combat si tu peux me la réserver en attendant que je passer épéiste.

Merci

Revenir en haut Aller en bas

Fondateur & Shinobi Indépendant.
Fondateur & Shinobi Indépendant.
avatar
Masculin
Messages : 373
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 23
Village : Aucun
Affinité : Katon & Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
160/1000  (160/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   Jeu 31 Mar - 19:06

Validé !

_________________
¤ Dossier Shinobi ¤
雷鳴と共に ~ Raimei Totomoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snk-naruto.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Validé] l'Oeil de la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Validé] l'Oeil de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Gestion du RPG. :: Conseil des Sages :: Présentations Validées-