Partagez | 
 

 Mission D - Beauté Florale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Mission D - Beauté Florale   Mer 30 Mar - 18:28


Citation :
      Mission : Beauté Fatale... Euh... Florale !
      Rang : D
      Statut : disponible

    Description : Les Ninjas Médecins ont besoin de vous ! Ils réclamment qu'on leur apporte des Hanabiraoi, des fleurs aux pétales bleus qui possèdent des propriétés très recherchée. Ces fleurs font d'ailleurs l'efficacité des médecins de Kiri, car elles n'existe que dans les forêts humides de l'archipel de Mizu no Kuni. Elles poussent dans une ombre quasi permanante, sur des parois rocheuses escarpées. Ces fleurs se situent donc cependant dans des endroits très peu accessibles, faîtes attention !

    Points Importants :
    - Les Hanabiraoi ne poussent que sur les parois rocheuses escarpées des Monts brumeux, c'est là bas que vous devrez les chercher.
    - Vous devrez les cherchez minutieusement, elles sont presque invisibles dans l'ombre de la montagne et des feuillages.
    - Vous ne pouvez pas accéder aux fleurs en marchant, il vous faudra escalader des parois et vous laisser glisser dans un petit gouffre.

    Lieu : Archipel de Kiri
    Participants : Un ou plusieurs Shinobi !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission D - Beauté Florale   Mer 30 Mar - 19:32

Les nuages passaient doucement au dessus du visage de Kimochi, blanc ils contrastaient avec le bleu du ciel. Une légère brise caressait sa peau et faisait ployer les brin d'herbe autour d'elle. Ils la chatouillaient légèrement dans son cou. Ce n'était pas désagréable au contraire c'était merveilleusement doux, tout l'était d'ailleurs. Kimochi avait l'impression qu'elle pourrais toucher la substance vaporeuse des nuages, en prendre un petit morceau et le mettre doucement dans sa bouche si elle en avait envie. Le nuage aurait alors le goût de ce qu'elle voudrais : un gâteaux au chocolat moelleux, une tarte aux fraises et à la crème... Alors qu'elle était en train de penser à cela, les brins d'herbes se firent dures, bientôt ils furent même piquants comme des aiguilles, on aurais dit que des fourmis lui mordaient le ventre. L'atmosphère c'était aussi remplis d'un bruit : il résonnait tout entier d'un ronflement, continuel. La terre se déroba alors sous le corps de Kimochi, qui sombra dans un épais brouillard noir. Elle était en chute libre et elle voyait le sol se rapprocher de plus en plus. Quelle angoisse ! Elle retenait sa respiration, contractant tout les muscles de son corps, elle se préparait à l'impacte imminent. Plus que quelques mètres, le ronflement emplissait toujours l'aire, plus que quelques centimètres, ET...

« Miaou... ?"

Kimochi ouvris les yeux et se souleva dans un sursaut faisant décamper, dans un tourbillons de poil et de crachotti, le chat qui lui était monté sur le ventre. Maintenant il se tenait au bout du lit, contractant les patte à intervalle régulier, on aurais dit un boulangé en train de pétrir sa pâte à pain. La queue en point d'interrogation il ronronnais à plein poumon.

« Miaou ?
-Oui j'ai compris que tu avais faim, mais est-ce une raison pour me réveiller à cinq heure du matin ? »

Sur ces mot Kimochi jeta sa couverture sur le côté d'un geste sec et rapide. Balançant ses jambes hors du lit, elle tâtonna du pied le sol pour trouver ses sandales. Elle traversa sa chambre afin de récupérer ses vêtement, mais ne les enfila pas. Elle traversa alors son salon et sa cuisine et sortis par l'arrière de sa maison, jusque dans le bâtiments qui se trouvait non loin, au fond du jardin. Elle marcha sur les pierres du sentier à travers des filaments de brume, les goutte de rosée matinale mouillant ses chevilles. Elle passa la porte en bois, et déposa ses affaires sur un grand tabouret qui se trouvait au bord d'un énorme bac remplis d'eau, ou l'on aurais pus faire rentrer vingt personnes sans qu'elles ne se touches entre elles. Ce bac servais de salle de bain à Kimochi depuis qu'elle louait sa maison tout prés de la muraille de Kiri. Situé en lisière d'une petite foret de chêne, le quartier était vraiment tranquille, ni trop loin, ni trop près du centre du village.
Kimochi s'immergea dans le bac tout entière, avec un long frisson et un petit cris, l'eau était froide, mais ce n'était pas si mal. Le chat vint marcher sur le bord du bac, avec sa tranquillité et son équilibre habituelle. Kimochi lui envoya des gouttelettes sur les moustaches, mais ce ne dérangea pas Miazaki (c'était son nom) le moins du monde, il se contenta de fermer les yeux en ronronnant.
Une fois sa toilette fini, Kimochi revint dans la cuisine et nourri son amis félin. Elle le regarda manger en croquant dans des biscuits de céréale sec et craquants, constituant son seule petit déjeuné. Elle regarda le soleil se lever doucement à l'horizon à travers un manteaux habituelle de brouillard, réchauffant progressivement la nature toute neuve de ce mois d'Avril.
Son petit déjeuner absorber elle entrepris de faire quelques échauffement et exercice matinaux. Elle enchaîna donc quelque figures corporelles pour étirer ces muscles. Elle tenta alors deux techniques de bases apprisent avec son père alors qu'il l'entrainait dans la foret : tout d'abord un Bunshin no Jutsu puis un Henge no Jutsu. Elle pris ainsi la forme d'un chat avec pour but de ressembler le plus à son Miazaki. L'intéresser ne parus pas étonné de voir un double de lui même, en fait il toisa Kimochi d'un regard qui semblait dire : « Rien ne peut égalé ma perfection, pâle copie... ».
Après cela notre héroïne décida de jouer un peu de flûte, mais elle n'eut pas le temps de la retirer de son étui car elle entendis sonner la petite cloche accrocher au portail. Elle traversa la maison à pas de loup, pour ne pas faire savoir qu'elle était là. *Qui peut bien vouloir me voir à six heure du matin ?*. Elle écarta très légèrement le rideaux à qui masquait la vitre de la porte, et vis une silhouette prés du petit portail en bois, dix mètre plus loin. Elle ne reconnaissait pas cette ombre se découpant dans la brume, mais elle décida d'ouvrir et de s'avancer sur le chemin, les doigts poser sur ces kunai, prête à dégainer.
La silhouette se révéla être celle d'un chûnin, que Kimochi avait déjà aperçu au village et dans une ou deux missions. Il était grand, possédait une tignasse brune très emmêlée, sur son nez il portait de petites lunettes rondes dont le verre était légèrement tinté. Quand il l'a vit arriver il fit un signe de tête qui voulais surement dire bonjour, il enchaîna rapidement:

« C'est toi Kimochi Dowa ?
- C'est moi, en effet.
- Jolie maison... »

Il marqua une pose pour regarder autour de lui, les sourcilles de Kimochi, lever haut sur son front lui firent reprendre conscience.

« Cet ordre de mission t'est adresser tu doit te présenter dans deux heures au centre médical, des médecin t'attendront pour te donner ce dont tu auras besoin. »

Sur ces mots il lui tendis un parchemin enrouler sur lui même qui portait le caractère de la tour de la Mizukage. Kimochi tendis la main, et n'eut presque pas le temps d'empoigner le papier, qu'une légère perturbation dans l'aire se fit sentir, le Chûnin avait disparu...

« Bonne journée à vous aussi, monsieur l'inconnue... »

Murmura Kimochi en se détournant de la route. Elle déroula le papier pendant qu'elle marchait vers la porte, Miazaki l'attendait sur le seuil, le regard interrogateur. Kimochi pu lire que sa mission se passerais sur les monts brumeux, il faillais cueillir les fleures les plus difficile à trouver qu'il soit... Les Hanabiraori était peut être la variété la plus inaccessible de petite fleure, qui puisse exister à Kiri, apparemment elle servait au médecin comme remède. Kimochi en avais déjà entendus parler mais n'en avais jamais, elle espérait donc que les médecins lui montreraient à quoi cela ressemblait. Elle entrepris alors de remplir un sac à dos : elle pris soin de prendre des vêtements de rechange, une cape chaude et imperméable, elle pris aussi une grande toile qui pourrais servir de tente en cas de besoin, tout ce qu'il faillais pour ne pas avoir faim au moins deux jours, et une petite bouilloire de fer blanc. Pour finir elle se munie d'un jeu de cordes, on était jamais sur de rien.
Elle vérifia une dernière fois que Miazaki ne mourrait pas de faim, et ferma sa porte à clef. Kimochi mis vingt minutes à se présenter au centre médicale, la secrétaire lui indiqua qu'elle trouverait le médecin Hakui dans son bureaux, où elle se rendis. Hakui l'attendait effectivement avec un paquet rectangulaire et brun dans les main.

« Vous devez être Kimochi Dowa »

Kimochi répondi d'un signe de tête.

« Nous avons besoin de vous pour la cueillette de Hanabiraori. Nous faisons appelle à des ninja pour la simple et bonne raison que cette plante ne pousse que dans des endroit inaccessible et humide de la montagne. Les fleures, il montra un tableau accroché derrière son bureau, nous permettent de soigner même les pire des brûlure, nous avons épuiser notre stocke... Quand vous en aurez trouver ouvrez le kit que voici, il montra le paquet rectangulaire, il contient les ustensiles nécessaires à la cueillette. En effet, une foie cueillis les fleures d'Hanabiraori sèche et ce détériore très vite, je vous ai préparer une potion qui permettras de les garder en pleine forme, dans cinq éprouvettes. Remplissez les cinq en entreposant trois fleures ensemble. Suis-je claire ?"

Kimochi acquiesça et pris le paquet, son geste fut pourtant doux, mais la boite tinta légèrement. Le scientifique fronça les sourcilles mais ne fit pas de remarque, il se retourna enfin pour prendre un parchemin qu'il tendis à Kimochi.

« Voilà à quoi ressemble les fleures, ne vous tromper pas surtout ! Nous nous reverrons quand vous en aurez cueillies assez... »

Notre héroïne sortis du centre en observant la fleure à cueillir : de minuscules pétales bleues et rondelette entouraient un petit cœur jaune claire d'où sortais quelque cils. La tige était fine et très courte, les plante poussait au ras de la roche. Un plant était aussi fournie : Kimochi devais se rendre dans les gorge les plus humide, profonde et obscure de archipel de Kiri. Situer très en altitude, de la grimpette s'imposait donc... Elle se félicita d'avoir pris des corde avec elle.

Pas plus d'une heures plus tard Kimochi s'attaquait à la montagne, en sautant de rocher et rocher, cette exercice était amusant, et notre ninja se réjouissait de reste de sa mission. Mais plus elle prenait d'altitude, moins il était simple de sauter, les rocher était escarpés, coupant et pointues. Bientôt un couche de brume épaisse vint rajouter une difficulté supplémentaire qui ne s'avérerait pas être la dernière : il se mis à pleuvoir de grosse goutte sur la tête de Kimochi.
A contre cœur elle s'arrêta un moment pour mettre sa cape et reprendre un peu de force. Elle étudia aussi la carte pour essayer de se situer par rapport au village et à la zone indiquer ou poussait les fleure. La jeune fille repris donc sa route de rocher en rocher sous une pluie battante et froide... Elle fût bientôt forcé de ralentir l'allure, car elle avait faillis tomber plusieurs fois de suite, mais cette précaution ne fût pas suffisante. Kimochi, alors qu'elle atterrissait sur une petite surface, glissa et ne parvint pas à reprendre son équilibre. Son dos percuta un angle rocheux de toute sa longueur, ce qui détacha son sac et propulsa le corps de la genin sur une autre surface, heureusement plus molle, qu'elle pris en pleine poitrine. Finalement sa chute se termina sur un tapis de mousse détrempé et visqueux au fond d'une large crevasse.
Consciente durant toute la pitoyable scène, Kimochi se dit qu'il valais mieux rester immobile un peu de temps. Les yeux clos, le nez dans la mousse boueuse, elle perdis le fil du temps, envelopper dans ses douleurs... Quand elle rouvris les yeux la pluie ne s'était pas arrêter, mais le brouillard s'était quelque peu dissiper. Elle entrepris de se retourner sur le dos, ce qui ne lui fit pas trop difficile à son grand étonnement, puis se mis en position assise. Elle pu enfin tourner la tête pour regarder se qui l'entourais.
Elle constata qu'elle était au fond d'un entonnoir de roches, mais qu'il y avait assez de prises pour remonter sans trop se fatiguer. Le seule souci était la pluie qui rendais le tout très glissant, pour remonter Kimochi devait attendre qu'il finisse de pleuvoir pour remonter. Elle se leva et ramassa son sac, plus loin dans l'entonnoir il y avais un léger renfoncement qui n'était pas tout à fait une grotte, mais un troue suffisamment grand pour qu'elle puisse s'y assoir. Elle sorti le jeu de corde et trouva assez de prise pour les attacher à la parois, elle tendis sur les cordes la grande toile, et était ainsi protégé de la pluie, dans un semblant de sec. Elle rassembla devant elle quelques brindilles, et alluma un minuscule feu. Elle tin sa petite bouilloire au dessus jusqu'à ce que l'eau boue. Kimochi se dit qu'on pouvais boire du thé dans vraiment n'importe qu'elle situation.
La pluie duras assez longtemps pour que notre héroïne applique une pommade apaisante sur ces plaies, et puis se stoppa net. Alors dans le silence de la montagne brumeuse, Kimochi rangea ses affaires, et entrepris d'escalader la parois, encore très glissante. Elle eu beau essayer de s'accrocher à la roche, ses mains n'avaient pas assez de prises sûres, la jeune genin retombais tout en bas de la crevasse à chaque tentatives.
Kimochi senti le désarroi monté en elle : *combien de temps encore allais elle rester dans ce troue ? C'était trop stupide de sa part, être tomber si facilement... Quelle honte. La colère envahissait l'esprit de notre héroïne : elle avait encore voulu faire trop vite ! Quand apprendrait elle a rester humble et à prendre les choses avec sagesse ?* Mais une idée lui vint bientôt : elle était une ninja tout de même. Il lui restait encore du Chakra, elle tenterais donc un Reppushō no Jutsu afin de sécher la parois à l'aide de l'aire qui sortirait de ses mains.
Elle se concentras alors sur la technique, s'approcha de la parois et cria :

« Reppushō no Jutsu ! »

Les mains diriger vers la pierre, elle se mis à grimper tranquillement, le temps que le vent fasse son effet, quand elle arriva tout en haut elle ne pus s'empêcher d'être soulagée. Kimochi étudia sa carte, les fleures n'étaient plus très loin, elle approchait du but. Se remettant en marche elle préféra adopter une allure très lente et très étudiée.
Bientôt les arrêtes rocheuses et les gouffres s'estompèrent et Kimochi arriva au abords d'une foret qui avais poussée sur les flans très abruptes de la montagne, la pente était pour ainsi dire très raide ! Alors qu'elle allait reprendre les des sauts plus longs et rapides, notre héroïne entendis le son significatif d'une cascade, elle décida donc d'aller voir si ils n'y avait pas de fleures au alentour.
La jeune ninja s'orienta avec son ouïe, plus elle se rapprochait plus le bruit devenait fort et puissant : elle fini par tomber nez à nez avec le torrent. Vue la pente de la montagne, il coulait presque à pic, son lit s'était glisser dans une fente de la roche, parfois dans des crevasses très profonde, assez pour qu'on ne le vois presque plus. Certaine crevasses avaient la forme de petit bassins assez grands pour qu'un homme adulte puisse s'y plonger... L'eau transparente donna soif à Kimochi. Celle ci trempas sont petit bol dans l'un des bassin, et le porta à sa bouche. C'est au moment ou ces yeux se redressaient qu'ils les virent : là sur le bord du bassin naturel, les reflet du soleil dans le ruisseau les révélaient de l'ombre naturel dans laquelle elles poussaient. Elles tapissaient de leurs feuilles vertes les bord du torrent. Kimochi fut transpercée par leurs délicatesse et émerveillée par la beautés de l'endroit qui lui était donnée de visiter. Elle remarqua en tournant la tête que non loin était disposés de petite maison de pierre alignées : surement des refuges pour les esprits.
Kimochi étala alors l'attirail que lui avais donner le médecin, elle décolla de la parois des roches plus qu'elle ne cueillie les fleures pour remplir les éprouvettes. Alors qu'elle rangeait le matériel la jeune héroïne fut parcourus d'un long frisson, les nuages se remettaient à obscurcir le ciel, et le vent se levait de nouveaux. La ninja s'enroula dans sa cape fit volte face et entrepris de redescendre la montagne en sautant.
La pluie recommença à tomber drue sur le dos de Kimochi, qui faisait de nouveaux attention à ne pas glisser. Son trajet fut long et fatigant : quand elle arriva au centre médical la nuit était tombée sur le village. Les fenêtre brillaient de manière incertaines sous la fine pluie qui tombait et derrière les nappes de brumes. Quand elle entra dans le centre, Kimochi constatas qu'elle était couverte de boue, ce fut avec acharnement qu'elle dus ce battre avec l'infirmière pour arriver au bureau du médecin.
Le docteur Hakui l'accueillie sans lever les yeux du parchemin qu'il était en train de lire, il referma la porte de son bureaux derrière notre ninja. Quand il fut rassi dans le fauteuil de son bureaux il tira sur le cordon de la lampe qui s'alluma. Il regarda enfin Kimochi et dit :

« Alors, vous les avez ? »

Kimochi tendis l'étui en souriant au médecin. Celui ci les pris vérifia minutieusement le contenue des éprouvettes, avec une loupe et une petite lampe de couleurs vertes. Il remercia notre héroïne en hochant la tête de haut en bas et en produisant un gémissement roque de satisfaction.
Quand elle fut rentrer Kimochi, ne pris pas le temps de défaire son sac : elle fila directement dans le baquet qui lui servait de baignoire et se laissa porter par les odeurs enivrantes d'un savon très doux. Sans manger elle se coucha et s'endormit presque aussitôt bercée par les ronronnement de Miazaki rouler en boule au bout du lit.


Dernière édition par Kimochi le Lun 18 Avr - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission D - Beauté Florale   Lun 11 Avr - 21:37

FINI !!! Oui je sais ce n'est pas trop tôt... T_T
Revenir en haut Aller en bas

Fondateur & Shinobi Indépendant.
Fondateur & Shinobi Indépendant.
avatar
Masculin
Messages : 373
Date d'inscription : 19/03/2011
Age : 23
Village : Aucun
Affinité : Katon & Raiton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
160/1000  (160/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Mission D - Beauté Florale   Lun 18 Avr - 20:56

Très bien, je valide la mission en te rajoutant ta récompense de Chakra (5) et le gain du village (100).

_________________
¤ Dossier Shinobi ¤
雷鳴と共に ~ Raimei Totomoni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://snk-naruto.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission D - Beauté Florale   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission D - Beauté Florale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Keiro :: Archives :: Archives des Villages :: Archives de Kiri-