Partagez | 
 

 Le style de combat au corps à corps ! "Le BEELZEBLAST arrive!" [Me and Nozomi Uchiwa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kumo no Shinobi
Kumo no Shinobi
avatar
Masculin
Messages : 46
Date d'inscription : 29/10/2013
Age : 21
Village : Kumo
Affinité : Raïton


Description du Shinobi
Grade: Genin
Points de Chakra:
65/1000  (65/1000)
Techniques:

MessageSujet: Le style de combat au corps à corps ! "Le BEELZEBLAST arrive!" [Me and Nozomi Uchiwa]   Mer 27 Nov - 15:19

Cette histoire se passe quelques jours après la mission ou Oga due retrouver un chien , qui arrivera sous peu ...
Après avoir chercher en dehors du village de Kumo , et retrouver le chien de la vieille dame qu'il avait alors ramener , Oga se promener un peu dira-t-on dans la forêt . "Promener" , disons plutôt que cela était un entraînement en cachette . Oga avait une nouvelle continuer ses sprints interminable pour améliorer sa vitesse . Néanmoins , il n'avais pas qu'augmenter sa vitesse , mais aussi son endurance , a force de continuer ses sprint qui plus est toujours de plus en plus rapide .


Oga : Le Kugi punch ... Cette technique qui met des dégât physique et se répand a l'intérieur du corps ... Et dire que le vieux penser que je pourrai jamais réussir a la maîtriser !

Une longue série de pompes et d'abdominaux avait aussi était au programme . En effet , le "San Ren Kugi Punch" demander une sacré consommation d'énergie et de force , de plus , cela donner des crampes ensuite sans entraînement régulier afin que le corps s'y habitue et puisse résister a ce choc . Il commençait a se faire tard dans cette belle après-midi . Tatsumi décida alors de rentrer chez lui , pour ce reposer tranquillement et surement continuer demain . Seulement il vit une petite personne en kimono . Une jeune fille a première vue , déduction de sa coupe de cheveux .


Oga : *Il se fait tard , qu'est ce qu'elle peut bien faire à cette heure là ?*



Oga partit donc dans sa direction . ll remarqua ensuite un sabre a sa ceinture , un fourreau reluisant , bien qu'il n'y connaissait pas grand chose , Oga ne pouvait que penser que la lame qui y étais contenue devait être encore plus incroyable . Quelques pas allaient bientôt les séparer . Celle-ci s’arrêta , soit en sentant sa présence ou les bruits de pas . Après tout , c'était peut-être une ninja qui sait ?

Oga : EH ! Tu fais quoi a cette heure là ?


Oga lui mit la main sur l'épaule , son corps se mit alors a tourner dans sa direction . Oga écarquilla les yeux et sauta de plusieurs pas en arrière à très grande vitesse . Il mit ses poings en avant . En effet , rien qu'en ayant vue son profil , il la reconnue .

Oga : Nozomi je sais pu quoi ... La Nukennin de Suna !!!


A SUIVRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi
avatar
Féminin
Messages : 237
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 27
Localisation : Là ou me mènne mon destin.
Village : Konoha no Sato
Affinité : Katon


Description du Shinobi
Grade: Jōnin
Points de Chakra:
165/1000  (165/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Le style de combat au corps à corps ! "Le BEELZEBLAST arrive!" [Me and Nozomi Uchiwa]   Jeu 28 Nov - 9:04




Uchiwa Nozomi


Cela ne faisait que quelques jours que j'avais quitter Kumo et désertée mon village, Suna, par la même occasion. Je m'étais sentie très ... mal. Désemparée même pendant un moment. J'avais ... beaucoup pleurée, pleurée de ce que j'étais devenue, de ce que j'avais fais et de ce que j'allais encore faire. Cependant mon mal être l'avait en apparence pas duré longtemps. Je m'étais rapidement reprise et j'avais repris la route.

Je n'étais pas suivie et je n'avais pas laissée d'indice ou de trace derrière moi. Enfin ... si ce n'était mon bandeau de Suna que j'avais abandonnée près de Kyoko après sa tentative désespéré de me stopper. Tsh ... Kyoko ... A quoi bon ? Pourquoi avait t'elle eu ces mots ? Pourquoi avoir voulu aller si loin pour moi ? J'étais déjà perdue alors pourquoi ?

J'avais fait une halte dans une petite clairière en bordure de bois, un endroit peu discret, mais qui viendrait m’ennuyer à cette heure ? Un craquement ... Puis deux ... j'avais parler trop vite, quelqu'un s'approchait de moi sans vraiment faire preuve de la moindre discrétion. Il ne savait pas vraiment a qui il avait a faire.